Bonne nouvelle pour les ressortissants algériens résidant dans le Grand Est de France et près des frontières suisse et allemande. Ces derniers n’auront plus à faire de longs déplacements vers d’autres villes pour prendre l’avion à destination de l’Algérie. La compagnie aérienne Air Algérie sera bientôt de retour l’aéroport international de Bâle-Mulhouse-Fribourg.

Le pavillon algérien compte en effet desservir l’aéroport aéroport international franco-suisse au départ d’Alger et de Constantine à partir du mois de novembre prochain. Selon le site spécialisé Air Journal, qui a rapporté l’information jeudi 4 août, Air Algérie lancera ses dessertes entre Constantine- Mohamed Boudiaf et l’EuroAirport dès le 1er novembre prochain.

La compagnie algérienne a programmé trois vols par semaine sur cette ligne, ajoute la même source. Ses liaisons sont prévues tous les mardis, jeudis et samedis. Les départs sont programmés à 8h00 pour arriver à 10h05. Les vols retours sont prévus à 11h10 pour atterrir à 13h30.

Ouverture de deux lignes vers l’EuroAirport

Concernant la route entre Alger et l’aéroport de Bâle-Mulhouse-Freiburg, celle-ci sera desservie à partir du 2 novembre avec au menu une seule navette hebdomadaire qui sera opérée tous les mercredis. Les départs sont fixés à 11h30 pour arriver à 13h40. Les vols retour au départ de l’EuroAirport sont programmés à 14h40 pour se poser à 16h50 au niveau de l’aéroport international Houari Boumediene d’Alger.

Air journal souligne que cette ligne sera opérée en 737-800 de 186 places, alors que la les liaisons Constantine – Bâle-Mulhouse seront assurées par un Boeing 737 de 101 à 162 sièges.

Voilà donc bien une nouvelle qui ne pourra que réjouir les ressortissants algériens se trouvant à la frontière tripoint entre la France, la Suisse, et l’Allemagne. Il faut dire que ces derniers ont vécu le calvaire depuis la reprise des vols, dans la mesure où ils étaient dans l’obligation de se faire de longs trajets pour réserver leurs places et prendre l’avion ensuite.

Air Algérie, faut-il le souligner, a quitté l’aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg ainsi que les autres aéroports de l’est de la France, depuis mars 2020, à cause de la crise sanitaire.