La date du procès de l’affaire Djamel Bensmail, jeune bénévole assassiné le 11 août 2021, lors des feux de forêts ayant ravagé la ville de Larbaâ Nath Iraten, serait enfin fixée. A en croire le média arabophone Ennahar, le procès sera ouvert le 19 juillet prochain. 

Bientôt la vérité dans l’affaire Djamel Bensmail ? Les séquelles de cet assassinat, dans la mémoire de l’opinion publique algérienne, demeurent encore vives. En effet, comment oublier cet artiste de 34 ans confondu avec un pyromane, puis lynché, immolé et décapité par une foule en furie, sur une place publique à Larbaâ Nath Iraten, dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Son seul tort ? Avoir parcouru 200 kilomètres, depuis Miliana, sa ville natale, pour aider à éteindre des incendies ravageurs, à l’origine d’une centaine de morts et de blessés en Kabylie. La scène de ce crime sordide a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, créant ainsi un climat de paranoïa généralisé.

Des appels à la sagesse ont été lancés les jours suivants, pour éviter que la situation ne s’envenime. La population de Kabylie avait condamné à l’unanimité cet acte barbare. Le père de la victime, meurtri mais courageux, avait lui aussi adressé un message plein de sagesse et de clairvoyance, pour mettre en garde contre la division et la violence, affirmant n’avoir aucune haine envers la Kabylie.

À l’issue de l’enquête préliminaire diligentée par les services compétents de la Sûreté nationale, 61 suspects impliqués à différents degrés ont été arrêtés.

« Plus de 300 individus poursuivis »

Selon le journal Ennahar, qui a révélé l’information lundi 27 juin, « plus de 300 personnes »  sont attendues au tribunal pour leur implication présumée dans cet ignoble crime.

Poursuivis pour de graves chef d’inculpation à savoir : « homicide volontaire, lynchage et immolation par feu d’un cadavre, violation de l’enceinte d’un poste de police, appartenance à un groupe terroriste et actes de vandalisme portant atteinte à la sécurité de l’Etat », ce beau monde sera fixé sur son sort à partir du « 19 juillet prochain ».

C’est la date qui a été en effet retenue pour le déroulement de leur procès, a indiqué le journal Ennahar en citant ses propres sources.