Un faux monnayeur a été arrêté, lundi, dans la wilaya de Batna, à l’est de l’Algérie, en possession d’une importante quantité de faux billets de banque. Vraisemblablement, il voulait écouler cet argent dans les marchés à bestiaux à l’occasion de l’Aïd al-Adha. 

Le trafic de billets de banque est une pratique qui devient monnaie courante en Algérie. Plusieurs réseaux spécialisés ont été démantelés par le passé dans les quatre coins du pays. Pratiquement aucune wilaya n’est épargnée par ce phénomène combattu pourtant sans relâche par les services de sécurité.

Poussés dans leurs derniers retranchements, les faussaires redoutent de plus en plus à recourir à ce trafic. Ce n’est cependant pas pour autant que cette activité est bannie à jamais en Algérie. A l’approche de l’Aid, des individus restent toujours tentés par le gain facile que peut leur procurer cette combine.

37 billets de 2000 da saisis

C’est le cas de ce jeune qui a été arrêté, le 4 juillet dernie,r au niveau de la localité d’El Madher, dans la wilaya de Batna. Celui-ci était en possession de 37 billets de 2000 dinars algériens, soit l’équivalent de 74 000 dinars.

Une somme que le mis en cause a tenté d’échanger dans les marchés à bestiaux à l’occasion de l’Aïd al-Adha. Il est clair que sans les services de sécurité, les marchés seront véritablement inondés par cette fausse monnaie.

Lors de son interrogatoire, l’inculpé a reconnu les faits. Il n’a pas nié que les billets trouvés sur lui fussent des faux. Il a soutenu cependant qu’il a été trompé par un autre individu qui lui a remis la somme lors d’une transaction commerciale.

Pour tenter de récupérer son argent, ce jeune, a t-il encore indiqué, voulait en effet l’échanger d’une manière ou d’une autre. Suite à ses déclarations, la police a établi contre lui un dossier pénal pour trafic de faux billets ayant cours légal sur le territoire national.