Une femme algérienne établie à Montréal, répondant au nom de Soumia Khabazgua, est décédée en Turquie suite à une intervention chirurgicale. La responsabilité de la clinique, où elle était admise, n’est pas engagée pour le moment. Une erreur médicale ne serait pas à écarter pour autant. 

Soumia Khabazgua est une Algérienne établie à Montréal depuis quelques années. Elle menait une vie normale avec sa petite famille. Mère de trois enfants, âgés entre 4 et 10 ans, elle souffrait toutefois d’un problème d’obésité.

Dernièrement, rapportent plusieurs sources médiatiques, cette maman, âgé de 38 ans, est tombée sur une publicité, sur les réseaux sociaux, concernant une clinique privée spécialisée en chirurgie esthétique en Turquie.

Cette pub émanait d’une influenceuse algérienne qui affirmait avoir elle même subie une sleeve gastrique, au niveau du centre « International Clinics », dont les résultats se sont soldés par une perte de poids rapide.

Une lueur d’espoir pour la jeune maman, qui a décidé de tenter sa chance. C’est ainsi qu’après avoir rassemblé la somme nécessaire, pour l’intervention estimée à 10 000 dollars canadiens, elle s’est rendue en Turquie et s’est ensuite dirigée vers ladite clinique, située à Istanbul.

Une pub fatale ?

Soumia Khabazgua est effectivement passée sur le billard. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme elle l’espérait. Une hémorragie interne l’a plongé dans un coma profond, indiquent encore les mêmes sources.

La jeune femme a fini par rendre l’âme. La mauvaise nouvelle a été annoncée le 4 juillet dernier. Le corps de la défunte est toujours en Turquie et attend son rapatriement pour son enterrement à Montréal.

S’agit-il d’une erreur médicale commise par les médecins de la clinique qui avaient effectué la sleeve gastroplastie sur la défunte ? Les différentes sources qui ont rapporté l’information accablent en effet cet hôpital. Mais, rien ne confirme cette hypothèse. L’autopsie déterminera peut-être les circonstances exactes du décès de la jeune femme.