Les services de sécurité de l’aéroport international d’Oran, Ahmed Ben Bella, ont réussi à déjouer une tentative de contrebande de plus de 400 000 euros vers la Turquie. Selon le site arabophone El Khabar qui rapporte l’information ce mercredi 20 juillet, la possible complicité d’agents de sécurité n’est pas à écarter.

Il s’agit d’une importante opération de saisie effectuée à l’aéroport international d’Oran. La somme de 400 000 euros a été dissimulée dans un cabas retrouvé dans le bus de transport de voyageurs.

Le sac devait être mis dans l’avion en partance vers la Turquie.  Les investigations n’écartent pas la complicité d’agents de sécurité à l’intérieur de l’aéroport dans cette tentative de transfert illicite de devises. Sinon comment expliquer l’arrivée de ce sac dans le bus sans passer par les services de douanes chargés du contrôle des mouvements de capitaux vers et depuis l’étranger.

La somme en devises saisie a été déposée auprès d’une commission spéciale sous la supervision du Procureur de la République. Une enquête judiciaire a été diligentée pour identifier les responsables derrière cette tentative.

Un fléau qui ronge l’économie nationale

Ce n’est pas la première fois qu’une tentative de transfert illicite de devises ait lieu. Depuis des années, la fuite des capitaux et les transferts illicites de devises à l’étranger continuent de ronger l’économie nationale.

La fuite et  le  transfert  illicite  des  devises  vers  l’étranger, faut-il  le préciser, participent fortement à la dégradation de l’économie nationale, notamment les pratiques de certaines entreprises qui  ont tendance à surfacturer les produits qu’elles importent.

Le 21 juin dernier, les services des douanes de l’aéroport international d’Alger ont arrêté un trentenaire pour transfert illicite de devises. L’homme qui exerçait comme commerçant tentait de transporter avec lui, une somme d’argent non-déclarée, en euros et en dollar canadien.

Le voyageur devait prendre l’avion à destination de la Turquie. La saisie de l’importante somme en devises, 14 500 dollars canadiens et 4 000 euros, a été effectuée lors d’un contrôle de routine à l’aéroport.