Riyad ne désespère pas de retrouver son jeune frère, Skander, porté disparu depuis plus d’un an. Ce dernier a tenté de rejoindre clandestinement l’Espagne, par mer, depuis depuis Cherchell, commune de la wilaya de Tipaza, située à 100 km à l’ouest d’Alger.

Skander a pris la mer samedi 21 août 2021, à 23h30. Depuis, son grand frère multiplie les démarches dans l’espoir de le retrouver. Riyad ne fait plus que ça…  « Quand il est monté dans le bateau, il m’a appelé pour me prévenir : il quittait l’Algérie pour l’Espagne avec 11 autres personnes, depuis Cherchell. Après ça, je n’ai plus jamais eu de nouvelles. On n’a jamais retrouvé de traces du bateau qu’il avait pris, un semi-rigide Yamaha de 60 chevaux », a confié ce dernier au site Info Migrants.

« Je le cherche 24 heures sur 24 »

« Mais moi, poursuit-il, je le cherche 24 heures sur 24. Je pense tout le temps, surtout la nuit, à ce qui a pu se passer. Quand je suis vraiment trop fatigué, je finis par m’endormir, mais pour seulement deux ou trois heures ».

Riyad, sans emploi et qui habite avec son père à Alger, n’a qu’un but dans sa vie actuellement : avoir des nouvelles de son petit frère. Pour ce faire, « j’ai fait le tour des associations. Personne ne m’a aidé. Je suis vraiment seul dans ma recherche. Sans compter qu’il y a des gens mal intentionnés qui profitent de votre détresse, il faut vraiment faire attention. Sur les réseaux sociaux, il y a beaucoup de fausses informations qui circulent : le plus souvent, on va vous dire que la personne que vous recherchez est en prison en Espagne, qu’elle va bien mais qu’elle n’a pas les moyens de vous contacter. Je ne sais pas pourquoi ces personnes font ça ».

« Un jour, je prendrai moi aussi la mer »

Le jeune homme compte actuellement aller en Espagne et songe à prendre la mer lui aussi. Il semble déterminé à retrouver la trace de son frère, quoi qu’il en coûte. « Depuis que Skander est parti, je ne fais jamais de ‘break’. Je le cherche tout le temps. Il me manque beaucoup. Ce qu’il me reste à faire aujourd’hui, c’est aller en Espagne, pour voir sur place et parler aux autorités. D’ici, c’est trop compliqué. J’ai demandé un visa mais on me l’a refusé. Alors un jour, je prendrai moi aussi la mer », a t-il encore confié.

Lire aussi – Insolite : un bateau d’Algérie Ferries croise des harraga en mer