Un individu qui se faisait passé pour un douanier, exerçant au niveau de l’aéroport international d’Alger, a été arrêté dernièrement. Présenté lundi 11 juillet devant le tribunal de Dar El Beida à Alger, il a été condamné à une peine de 5 ans de prison ferme.

Répondant au nom de A. Mohamed, le faux douanier a été démasqué suite à une affaire d’escroquerie dont la victime a fini par déposer plainte. Faisant valoir son statut de « douanier », l’accusé a fait l’intermédiaire entre la victime, commerçant de téléphones mobiles exerçant à Reghaia, dans la wilaya de Boumerdès et une tierce personne, N. Boualem, qui a écopé également d’une peine de 5 ans de prison. Actuellement en fuite et jugé par contumace, un mandat d’arrêt a été lancé contre lui.

Les faits remontent à quelques mois lorsque le faux douanier a proposé au commerçant une quantité de marchandise constituée de téléphones portables et d’accessoires pour appareils téléphoniques. Agissant en totale confiance, ce dernier a accepté le marché qu’il a conclu avec N. Boualem qui lui a été présenté par celui qu’il considérait comme douanier.

Son complice en fuite

Le coût de la marchandise a été estimé à 76 millions de centimes. Le commerçant devait payer 25 millions de centimes par avance et le reste à la réception de la marchandise. Une réception qui n’aura cependant jamais lieu. N. Boualem a disparu dans la nature après avoir reçu la somme d’argent. Il ne donne plus en effet aucun signe de vie depuis et son téléphone a été éteint.

La victime s’est alors dirigée vers le faux douanier pour lui demander de faire quelque chose pour récupérer son bien. En vain. Ce dernier lui a indiqué qu’il ne connaissait pas le vendeur. Suite à quoi, le commerçant de Reghaia a déposé plainte auprès des services de sécurité. Après une enquête, ces derniers ont mis la main sur le faux douanier. Il s’est avéré que c’est un récidiviste condamné auparavant à plusieurs reprises à la prison ferme pour des affaires similaires. Son complice est toujours en recherche.

Les deux individus ont été condamnés à 5 ans de prison par le tribunal de Dar El Beida, selon le journal arabophone Ennahar qui a fait état de cette affaire lundi 11 juillet.