Le rappeur Moha La Squale a été placé en détention provisoire, jeudi 30 juin en France, en exécution d’un mandat d’arrêt pour non respect de son contrôle judiciaire suite à une affaire d’« agression sexuelle » et « violence » sur d’ex compagnes, a révèle l’AFP vendredi 1 juillet.

Moha La Squale, de son vrai nom Mohamed Bellahmed, 26 ans, est un chanteur franco-algérien qui s’est révélé au grand public, en 2018, grâce à son album « Bendero » plébiscité disque d’or (plus de 50.000 exemplaires vendus).

Ce rappeur qui fait parler de lui sur la scène artistique est cité depuis quelques mois dans des affaires de justice. Six plaintes ont été en effet déposées contre lui par ses ex compagnes qui l’ont accusé, en septembre 2020, d’ « agressions sexuelles » et « violences » contre elles.

Au mois d’avril 2021, l’artiste a été condamné à six mois de détention à domicile sous surveillance électronique pour une autre affaire de rébellion, outrage et refus d’obtempérer lors d’un contrôle policier.

Moha La Squale plaide son innocence

L’artiste a toujours plaidé son innocence. « On s’est acharné sur nous durant des mois, des mois de patience où ils n’ont eu de cesse à mentir à mon sujet. Je n’ai jamais au grand JAMAIS levée la main sur une femme. Ce complot a était perpétué pour me nuire », avait-il écrit son compte Twitter.

Il a avait ensuite été mis en examen le mois de juin 2021 pour « des chefs d’inculpation de violences par conjoint, agression sexuelle par conjoint, menaces de mort par conjoint et séquestrations sur différences victimes».

Il a été ensuite placé sous contrôle judiciaire. Une mesure qu’il n’a cependant pas respectée. Un mandant d’arrêt a été ainsi lancé contre lui. Il a été arrêté, début juin à Paris, à sa descente d’un Thalys en provenance d’Allemagne.

Moha La Squale a été présenté, jeudi dernier, devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris. A l’issue des audiences, il a été décidé son placement en détention provisoire, a rapporté l’AFP.

Lire aussi : France : une Algérienne séquestrée libérée grâce à des passants