C’est la fin du calvaire pour une famille algérienne menacée d’expulsion en France. Grâce à la mobilisation de citoyens qui ont fait preuve d’un formidable élan de solidarité, la famille Tizgha est régularisée. C’est ce qu’indique la Voix du Nord dans son édition de ce dimanche 31 juillet.

L’histoire de la famille algérienne Tizgha, installée en France depuis 2017 et sommée de quitter le territoire français, a ému plus d’un. Cette famille de six membres a fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF), en dépit de son intégration réussie.

Suite à la décision d’expulsion notifiée par la préfecture du Pas-de-Calais, la famille a bénéficié d’un formidable mouvement de soutien. Une pétition lancée sur le net ayant récolté plus de 2 000 signatures a sauvé la famille algérienne.

Instruction de Gérald Darmanin

En effet, sur instruction du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, la famille Tizgha est régularisée. Les six membres de la famille peuvent désormais se rendre à la mairie d’Arras, pour récupérer leurs passeports confisqués ainsi que le récépissé de leurs titres de séjour.

Miloud, le père de famille algérien révèle avoir reçu, mercredi dernier, un mail pour le  prévenir que l’OQTF était annulée. « Je ne m’y attendais pas du tout. Ma femme a pleuré, elle était tellement soulagée », confie Miloud. Cependant, les Tizgha ne connaissent toujours pas la durée de validité du titre de séjours qui leur sera délivré par les autorités.

Le père de la famille ne sait pas encore «  si ça allait pouvoir se régler, et qu’il ne pensait pas que ça irait si vite ». Mais selon Philippe Mignonet, adjoint à la mairie de Calais, la régularisation de la famille Tizgha a été faite sur ordonnance du ministre français de l’Intérieur, Gérard Darmanin. D’où la rapidité de la procédure.

Lire aussi : Expulsion d’un Algérien : Darmanin bafoue la séparation des pouvoirs