En Algérie, le stress monte chez les candidats et leurs familles à l’approche de l’annonce des résultats du bac. Tout le monde est en attente d’une bonne nouvelle, l’adrénaline monte chaque jour. Retour sur le suspens et la tension qui animent l’examen le plus convoité par les jeunes algériens. 

Comme chaque année, les attentes des candidats et de leurs familles sont braquées sur les résultats du bac. Les parents s’impatientent et se stressent pour leurs enfants. Mais, il faut attendre encore quelques jours pour connaitre combien d’heureux ont décroché le sésame qui ouvre grandes les portes de l’université ?

Quelques 700.000 candidats ont passé les épreuves du Baccalauréat session juin 2022 à l’échelle nationale. Ils étaient répartis sur plus de 2.500 centres d’examens durant cinq jours, du 12 au 16 juin dernier. Après l’achèvement de l’étape de l’encodage, soit la procédure d’anonymat, place à la correction des copies qui avait débuté dix jours après, soit le 27 juin.

Une centaine de copies à corriger par jour

En effet, les copies suivent un long parcours, des mains du correcteur jusqu’au centre d’examen qui décide de la note finale. De leur côté, des enseignant-correcteurs contestent la surcharge de leur travail vu le nombre « exagéré » des copies à corriger.

Au lycée Rabah Bitat dans la wilaya de Blida, par exemple, ils « ont pris la décision de ne pas corriger les copies des épreuves des sciences naturelles », rapportent des médias locaux. Les correcteurs ont fait part de leurs doléances, au premier responsable de l’ONEC, où ils invoquent « la complexité de la tâche face au nombre parfois exagéré » des feuilles d’examen à corriger.

Selon leur correspondance, une vingtaine de feuilles à corriger, ce qui est « exténuant et exige des efforts supplémentaires », soulignent-ils. Il s’agit ainsi, selon eux, de « préserver l’intérêt de l’élève ». Dans certains cas, l’enseignant-correcteur aura à corriger une centaine de copies par jour. Parfois, il est appelé à accomplir cette tâche en un temps record !

Date de l’annonce des résultats en Algérie

Le chargé de communication auprès du ministère de l’Education nationale tient à préciser que « cette étape prend du temps, du fait que toutes les copies font systématiquement l’objet d’une deuxième correction, voire d’une troisième pour certaines ».

Pour cela, il est difficile de se prononcer sur la date de l’annonce des résultats. Ainsi, le jour de l’affichage sera communiqué par l’Office national des épreuves et des concours (ONEC).

Le ministre de l’Education avait indiqué que les résultats du bac 2022 seraient annoncés « au cours de la troisième semaine ou au début de la dernière semaine du mois de juillet ». Selon le responsable de la tutelle, ils seront annoncés « avant la fin du mois en cours, au plus tard à la 4e semaine de ce mois », rapporte le quotidien francophone l’Expression.

Finalement, la date de l’annonce des résultats du bac est fixée au samedi 16 juillet à partir du 16 h 00.

Le bac, un examen à haut risque en Algérie !

Si la fuite des sujets du bac a été évitée cette année, les épreuves ont été entachées de quelques incidents qui resteront dans les annales ! En effet, le bac est devenu un examen à haut risque en Algérie. Pendant près d’une semaine, une armada de dispositions sont mises en place pour « garantir » le bon déroulement des épreuves, mais en vain !

Comme parade à la triche et la fuite de sujets, les autorités ont trouvé en la coupure d’internet le moyen adéquat et efficace pour lutter contre ces pratiques malsaines. Quitte à pénaliser les autres secteurs, notamment ceux des services et autres utilisant les nouvelles technologies et les TIC.

Mais chez les « professionnels de la fraude », tous les moyens sont bons pour décrocher son ticket pour  l’université. A Tébessa, à titre d’exemple, les réponses à des sujets d’examen ont été vendues contre la somme de 4 millions de centimes ! Et le comble, des cadres de l’éducation et des responsables de centres sont directement impliqués.

Résultats du baccalauréat 2022 sur internet

La direction de l’éducation rendra publique la liste des admis, au niveau de chaque wilaya.  Et ce, à la même date sur tout le territoire algérien. Les résultats du baccalauréat 2022 peuvent être consultés sur internet.

Pour cela, il suffit de cliquer sur le lien suivant http://bac.onec.dz/. Pour consulter les résultats, il faut suivre les étapes suivantes :

  • Accès à office national des examens et concours (ONEC) : http://bac.onec.dz/
  • Entrez le numéro d’inscription (numéro d’immatriculation qui se trouver sur la convocation)
  • Entrez votre code secret (code PIN)
  • Répondez à la question
  • Cliquez sur lancer la recherche
  • Appuyez sur le résultat mémorisé

Par ailleurs, les candidats peuvent également consulter les résultats à l’aide des services que proposent les opérateurs mobiles Ooredoo, Djezzy et Mobilis. Il suffit de composer le code *567# et suivre les étapes recommandées par SMS.

Une fois le bac en poche

Par ailleurs, pour être admis et obtenir le diplôme du bac 2022 en Algérie, la moyenne requise est de 10 ou plus. Selon la moyenne obtenue, des mentions sont attribuées pour chaque candidat ayant une moyenne supérieure ou égale à 10 à l’issue des épreuves, comme suit :

Mention assez bien (A.B.) : moyenne égale ou supérieure à 12

Mention bien (B) : moyenne égale ou supérieure à 14

Mention très bien (T.B.) : moyenne égale ou supérieure à 16.

Une fois le bac en poche, il faut bien suivre les indications et les différentes étapes d’inscription, de choix de filière et autres démarches universitaires. Tous les renseignements utiles sont donnés dans le guide de l’étudiant remis pour chaque lauréat ou bien consultable en ligne.

Des journées portes ouvertes, de conseils et d’informations, s’organisent aussi au niveau des campus universitaires pour mieux orienter et accompagner le nouveau bachelier. Des éclaircissements concernant les filières, les programmes enseignés et les débouchés professionnels y sont généralement fournis au futur étudiant.