Air Algérie s’apprête à renforcer son programme vers de nouvelles destinations. La compagnie nationale aérienne veut atteindre 60 destinations internationales desservies.  La nouvelle ligne Alger-Doha ouverte officiellement, ce mercredi, est la 45ème ligne internationale d’Air Algérie. La compagnie prévoit l’ouverture de 15 autres à l’horizon 2025.

Lors de la cérémonie d’inauguration de la nouvelle ligne aérienne Alger-Doha, le président directeur général (P-dg) d’Air Algérie, Yacine Benslimane a annoncé un plan de développement commercial qui prévoit le lancement de 15 nouvelles lignes vers des destinations africaines, européennes, asiatiques et sud-américaines.

Avec le lancement de cette nouvelle ligne Alger – Doha, le nombre total des lignes assurés par Air Algérie atteindra 45 lignes internationales. A l’horizon de 2025, les liaisons atteindront le nombre de 60. Parmi les nouvelles destinations à ouvrir, celle Alger-Caracas annoncée récemment par le président algérien.

Deux vols par semaine à des prix compétitifs

Pour la liaison Alger – Doha, la compagnie nationale programme deux vols par semaine, les jeudis et samedis au départ de l’aéroport international Houari Boumediene.  Les horaires des vols sont fixés ainsi : un départ à 10h30 et un retour à partir de Doha à 00h45 (heure Alger).

Cette desserte sera opérée par un Airbus A330 à triple classes d’une capacité de 251 sièges, « 219 sièges en classe économique, 14 en classe prémium et 18 en classe affaire », précise la compagnie algérienne. Le prix du billet est de 64 200 dinars algériens en aller-retour et de 2200 QAR au départ de Doha, toutes taxes comprises.

Le Pdg d’Air Algérie évoque par ailleurs,  la possibilité de transporter les cargaisons à bord des avions de la compagnie sur ces nouvelles lignes. « Le fret est l’un de nos gros projet de le développer et le promouvoir. J’invite les opérateurs économiques algériens et étrangers à demander les produits Air Algérie pour transporter leurs cargaisons et faire du commerce avec d’autres pays. Nous pouvons transporter tout le cargo nécessaire vers ces pays-là », a-t-il expliqué.