Un vol  Air France reliant Paris à Alger vient d’être dérouté vers l’aéroport de Palma en Espagne. L’Airbus A321  a fait demi-tour avant d’arriver à Alger en raison vraisemblablement, de mauvaises conditions climatiques. Selon le site spécialisé dans les voyages VVA, l’avion a atterri à l’aéroport de Palma de Majorque en Espagne.

L’avion d’Air France a décollé de l’aéroport Paris CDG vers 15 heures à destination de l’aéroport d’Alger. En cours de route, l’appareil a dû faire demi-tour pour se poser en Espagne. Air France n’a pas encore communiqué sur les raisons exactes de ce détour. Mais, il s’agit vraisemblablement des mauvaises conditions climatiques.

L’appareil qui faisait Paris – Alger est arrivé jusqu’à la capitale algérienne avant de rebrousser chemin. L’avion qui s’est posé à Palma de Majorque redémarrera vers Alger dés que les conditions climatiques s’améliorent.

L’appareil qui faisait Paris – Alger est arrivé jusqu’à la capitale algérienne avant de rebrousser chemin. L’appareil a rejoint Palma de Majorque car il s’agit de l’aéroport de déroutement d’Air France pour les vols méditerranéens opérés par la compagnie et ses filiales.

L’avion doit repartir ce soir et accusera évidemment du retard à l’arrivée à l’aéroport international d’Alger où il était initialement attendu ce mardi à 17 heures.

L’indemnisation est-elle possible ?

Il faut préciser que la réglementation européenne ne permet pas l’indemnisation d’un vol perturbé en raison de conditions climatiques. Elle considère que des conditions météorologiques défavorables à la bonne réalisation d’un vol constituent un événement extérieur dont la compagnie aérienne n’est pas responsable.

Le plus souvent, il appartient au transporteur aérien de prendre la décision de maintenir ou non son vol. Si le commandant de bord juge le vol trop risqué, il décide alors de le dérouter ou de l’annuler. Il se peut par ailleurs, que l’aéroport décide de restreindre le trafic, voire de l’arrêter totalement, en cas de conditions météo jugées défavorables.