Décidément, rien ne se passe comme prévu chez Algérie Ferries. La compagnie maritime nationale a encore modifié son programme. Après le report de sa traversée supplémentaire Alicante – Oran,  prévue hier, Algérie Ferries a dû reporter une autre traversée programmée pour ce vendredi.

Les voyageurs d’Algérie Ferries ne savent plus à quel saint se vouer. Les passagers qui espéraient rentrer au pays, jeudi, sur la traversée spéciale ont été finalement déboutés. Le voyage a été en effet reporté et les voyageurs ont passé une sale journée au port d’Alicante.

Le pire est que la compagnie nationale n’a rien annoncé. Les voyageurs ont dû prendre leur mal en patience en guettant la moindre information. C’est finalement, l’ex député de la diaspora, Noureddine Belmeddah, qui a publié l’information sur sa page officielle.

L’ancien parlementaire a indiqué que la traversée spéciale sera effectuée ce vendredi. A quelle heure ? On n’en sait rien. Les passagers bloqués à Alicante devront donc attendre toute la journée au port jusqu’à ce que le bateau arrive sur le quai.

Des dizaines de voyageurs ont donc passé la nuit au port en attendant leur embarquement. Les autres voyageurs qui n’ont pas de billets ouverts ont été interdits d’entrée au port. Les autorités portuaires espagnoles auraient informé les voyageurs que le problème viendrait du côté algérien.

Oran – Marseille reportée

Décidément, la galère des voyageurs algériens avec Algérie Ferries n’est pas prête de connaitre son épilogue. Ce vendredi encore, une nouvelle desserte reliant, cette fois-ci, Oran – Marseille a été reportée.

La traversée, qui devait démarrer ce vendredi à midi, a subi un changement de calendrier. Le voyage aura lieu samedi 23 juillet à 13 h 00. Cette fois encore, la compagnie maritime algérienne n’a pas fait d’annonce sur son site. Elle s’est contentée d’envoyer des messages à ses clients.

Conséquence de ce nouveau report, la traversée retour Marseille – Oran devra connaitre également un changement de calendrier. A moins, qu’Algérie Ferries décide d’affréter un autre navire pour le trajet retour.