Les ressortissants algériens établis à l’étrangers n’en finissent toujours pas avec le problème de l’indisponibilité des vols pour entrer au pays. Même les morts n’échappent à cette situation. C’est le cas de cette défunte dont la famille établie en Belgique a du faire des mains et des pieds pour rapatrier le corps.  

Fatma, a rendu l’âme le 14 mai dernier à l’âge de 87 ans. Sa famille avec laquelle elle résidait dans la ville de Colfontaine, a toute de suite entrepris les démarches pour faire rapatrier son corps en Algérie. La dernière volonté de la regretté était d’être enterrée dans la localité de Sidi Senouci, dans la wilaya de Tlemcen dont elle est originaire.

C’est ainsi que ses proches ont réservé une place pour le cercueil sur un vol de la compagnie aérienne belge, Tui Fly au départ de l’aéroport de Charleroi vers la ville d’Oran. La dépouille devait être rapatriée le 18 mai dernier.

Tui Fly devait rapatrier la dépouille d’une algérienne, mais…

Le petit fils de la défunte ainsi que ses oncles qui ont fait le nécessaire ont regagner l’Algérie ensuite pour attendre le cercueil et préparer les funérailles.

Le jour « j », ces derniers ont attendu cependant vainement l’arrivée du corps. L’avion de la compagnie aérienne a débarqué sans lui. La dépouille n’a finalement pas été rapatriée au grand dam de la famille de Fatma et surtout à leur grande surprise. S’agit-il d’un oubli? se demandaient ses membres qui ne comprenaient rien de ce que venait de se passer.

La famille de la défunte crie au scandale

Il fallait donc se renseigner. Après quelques coups de fil, ils ont appris que le corps n’a pas pu être acheminé en Algérie car la soute de l’avion était plein et il ne restait pas de place pour le cercueil. Une explication peu convaincante pour la famille qui n’a pas hésité à crier au scandale.

«  Tui Fly a manqué le respect à ma grand-mère » a indiqué d’ailleurs, le petit fils de cette dernière au journal Sudinfo qui a rapporté qui a fait part de cette mésaventure le 3 juin dernier.

Par ailleurs les pompes funèbres ont dû opter pour un autre plan pour l’acheminement du corps qui a été embarqué sur un vol à destination d’Alger le lendemain soit le 19 mai. L’octogénaire a été inhumée le 20 mai dans le cimetière de son village natal.