Les touristes algériens affluent chaque année vers la Tunisie. Mais, depuis la fermeture forcée des frontières terrestres, suite à la pandémie, se rendre en Tunisie devient de plus en plus difficile pour les Algériens.

Près de trois millions d’Algériens se rendent chaque année en Tunisie, que ce soit pour des séjours touristiques, d’affaires ou de soins médicaux. Mais, avec le maintien de la fermeture des frontières terrestres, malgré le dénouement de la situation sanitaire, la Tunisie affiche un vrai manque à gagner en l’absence des touristes algériens sur son sol.

Selon un haut fonctionnaire du ministère algérien du Tourisme : « Avant la pandémie du coronavirus, la voie terrestre représentait la principale porte d’entrée des touristes algériens en Tunisie avec 93 % des passages ».

Partir par route n’est plus un choix !

En effet, la plupart des voyageurs algériens préfèrent voyager par bus pour se rendre en Tunisie. Ce choix est principalement dicté par des raisons économiques. Faire le trajet au prix de 6­000 DA la place, permet d’économiser pour les autres frais de séjour.

Pour de nombreux algériens, les prix des billets d’avion proposés par les compagnies des deux pays sont trop élevés. A titre d’exemple, la compagnie aérienne Tunisair propose des vols de l’Algérie vers la Tunisie à 66 000 dinars algériens. Trop cher pour les bourses moyennes… Même avec un revenu mensuel de 80 000 DA par mois, rares sont ceux qui peuvent se permettre de prendre l’avion pour aller en Tunisie.

Air Algérie n’est pas en reste ! Même si les tarifs affichés sont relativement moins cher que les prix pratiqués par la compagnie tunisienne, le billet reste néanmoins inaccessible pour de nombreux touristes. En effet, le billet du vol Alger-Tunis coûte entre 45 000 et 48 000 DZD en classe économique.

Selon les prévisions de la compagnie aérienne nationale, le prix du billet d’un voyage aller-retour Alger-Tunis dépassera les 60 000 DA. Des tarifs auxquels il faut ajouter 8 000 DA de frais de test PCR.

Les vacanciers algériens attendent une réouverture totale des passages cet été

Pour rappel, la frontière terrestre entre l’Algérie et la Tunisie est fermée depuis le 17 mars 2020. Les liaisons aériennes entre les deux pays ont repris en juin 2021. Avant sa fermeture totale, en mars 2021, des passages exceptionnels avaient été autorisés pour les personnes malades et les étudiants.

Depuis janvier 2022, les frontières entre les deux pays sont rouvertes partiellement pour accueillir les Algériens résidant en Tunisie et réciproquement. Le mois dernier, la frontière terrestre algéro-tunisienne a été rouverte, mais uniquement pour les marchandises.

Les vacanciers algériens attendent une réouverture totale des passages cet été, d’autant plus que les conditions sanitaires se sont améliorées dans les deux pays.

Lire aussi – Algérie – Tunisie : vers l’ouverture d’une ligne maritime entre les deux pays