Tout porte à croire que les traversées maritimes entre l’Espagne et l’Algérie seront suspendues en raison de la crise diplomatique entre les deux pays. Le PDG de la compagnie espagnole Balearia a fait état de ses craintes de voir les dessertes Valence-Mostaganem, gelées.

Il s’agit d’une très mauvaise nouvelle pour les voyageurs algériens qui comptent rentrer en bateau via l’Espagne. La brouille diplomatique entre les deux pays de la méditerranée aura un impact lourd sur les voyages. Sur les réseaux sociaux, les voyageurs sont pris de panique. On parle déjà de la suspension des traversées et des vols dans les prochains jours.

Le député de l’émigration, Abdelwahab Yagoubi appelle les autorités algériennes à mettre en œuvre des alternatives pour les expatriés. En effet, dans une publication sur facebook, le parlementaire adresse un message aux algériens de l’étranger.

Que doivent faire les voyageurs ?

Selon lui, « les Algériens qui ont réservé leurs billets pour le pays sur des navires espagnols devraient éviter de voyager depuis divers pays européens vers l’Espagne afin d’éviter tout problème », a-t-il écrit.

Par ailleurs, Abdelwahab Yagoubi incite les autorités algériennes à proposer « de toute urgence des alternatives pour permettre à nos concitoyens de se déplacer dans de bonnes conditions en ouvrant des lignes maritimes à partir de différents ports, notamment : Port de Sète (Montpellier) – Port de Gênes (Italie) et en augmentant les traversées depuis le port de Marseille vers Oran ».

Les voyageurs pris de panique

Les rumeurs sur la suspension des traversées entre l’Espagne et l’Algérie affolent la toile depuis ce matin. Les usagers notamment, ceux qui ont fait des réservations sur cette ligne sont pris de panique. Sur les groupes des voyages, tout le monde cherche à comprendre.

En fait, il ne s’agit pas d’une quelconque suspension des traversées pour le moment. C’est la compagnie espagnole Balearia qui a fait état de ses craintes de voir ses rotations annulées en raison de la brouille diplomatique entre les deux pays.

Le PDG de la compagnie espagnole Adolfo Utor, a révélé que les comptes de Balearia en Algérie ont été bloqués. Ce qui a contraint l’entreprise à geler ses ventes en dinars.  Néanmoins, le transporteur maritime continue de vendre les billets en Espagne et sur son site en euro.