Le député de l’émigration Abdelouahab Yagoubi propose une solution profonde pour le secteur des transports. Le parlementaire estime que  l’Algérie a besoin d’une « ouverture sérieuse et rapide du ciel algérien à travers une bonne négociation d’un accord « OpenSky » avec l’Union Européenne ».

Le député des Algériens de l’étranger appelle à garantir « le droit à la liberté constitutionnelle de circulation des Algériens sans entraves artificielles ». Dans une nouvelle publication sur Facebook, le député estime qu’il est temps d’aller vers une « ouverture sérieuse et rapide du ciel algérien à travers une bonne négociation d’un accord « OpenSky » avec l’Union Européenne qui ouvre les verrous qu’impose l’accord franco-algérien du 16 février 2006 relatif au transport aérien ».

Le membre de l’APN rappelle par ailleurs, que « la question des prix des billets des vols internationaux d’Air Algérie, abordée dimanche dernier lors du Conseil des ministres, reste d’actualité ».  Il presse le gouvernement à accélérer « l’application des instructions du Président de la République qui a instruit le ministre des Transports d’entamer la révision à la baisse des prix des billets de transport aérien et maritime, d’augmenter le nombre de vols internationaux et du nombre de traversées ».

Application immédiate des instructions du Président

Pour Abdelouahab Yagoubi « une chose est certaine : Le gouvernement algérien a bien performé dans les niveaux record qu’ont atteint les prix des billets ! » Le parlementaire estime notamment que « la hausse vertigineuse des prix des billets après la reprise partielle nécessite en urgence de libérer le secteur du transport aérien et de favoriser la concurrence dans les prix, de manière à mieux servir les Algériens ».

Le représentant de la diaspora au parlement insiste sur « l’importance de l’application immédiate des instructions du Président de la République est de taille, et pour l’écosystème touristique et notamment les compagnies aériennes et maritimes qui attendent le feu vert pour annoncer le renforcement de leur plans de vols et traversées, et pour les algériens résidant à l’étranger qui attendent d’en finir avec des prix des billets vers l’Algérie qui restent les plus chers au monde et pouvoir enfin organiser leur vacances d’été ! »