La compagnie aérienne Air Canada prévoit des annulations de ses vols durant cet été. La ligne Montréal-Alger est concernée par cette décision prise à cause notamment de la situation chaotique qui prévaut au niveau de l’aéroport de Montréal.

Plombé près de deux ans durant par la crise sanitaire, le trafic aérien peine à reprendre son envol. L’activité fait face à une forte turbulence qui la secoue depuis des semaines. En plus d’une importante pénurie de main-d’oeuvre, les aéroports canadiens vivent en effet au rythme des grèves et des mouvements de protestation à répétition.

Les compagnies aériennes ont mis de leur coté les bouchées doubles, pour tenter de récupérer toutes leurs pertes accusées lors de la fermeture des frontières à cause de la pandémie. Mais, étant donné que leur travail dépend également des aéroports, les transporteurs aériens peinent toujours à décoller idéalement. Ils sont, du fait, dans l’obligation de se soumettre au rythme des structures aéroportuaires.

Situation difficile aux aéroports

Ces dernières sont confrontées à des situations inédites. En plus des grèves, elles se trouvent face à un manque de personnel lequel n’a pas été sans conséquence sur le trafic aérien. Les attentes au niveau des aéroports durent plusieurs heures, créant ainsi des scènes de pagailles indescriptibles.

Ainsi, des compagnies aériennes ont été appelés à réduire leur programme de vols durant l’été. C’est le cas de la compagnie canadienne, Air Canada, qui a mis en place un planning conséquent et qui s’est vue contrainte de baisser son rythme de travail.

Les regrets d’Air Canada

La décision a été annoncée en effet par la compagnie jeudi 30 juin. « Nous devons, à contrecœur, pratiquer des réductions substantielles de notre programme de vol en juillet et en août, afin de diminuer les volumes et les flux de passagers à un niveau que nous croyons viable pour le système de transport aérien », a indiqué le PDG du transporteur aérien, dans un courriel adressé à ses clients.

Air Canada opère actuellement 3 vols par semaine sur la ligne Montréal-Alger. Il est clair que ce nombre va être revu à la baisse. « C’est une décision difficile, parce qu’elle entraînera d’autres annulations de vol et de fâcheuses conséquences pour certains clients », a averti Air Canada.