On connait l’attachement des ressortissants algériens à leur pays. En France ou partout dans le monde, ils ne ratent aucune occasion pour montrer leur amour pour la patrie. Après plus de deux ans de fermeture des frontières, en raison de la pandémie, les réservations vers l’Algérie ont explosé.

Les prix des billets entre l’Algérie et la France sont jugés très élevés par les voyageurs. Durant la période des vacances, il faut dépenser une petite fortune pour aller au bled. Un sacrifice que de nombreux Algériens sont prêts à consentir pour passer les vacances dans leur payer d’origine au lieu d’ailleurs.

Et si le tarif du billet d’avion est revu à la baisse. Combien de va-et-vient feraient les Algériens par an ? C’est la question que s’est posé un internaute, dans une publication partagée dans un groupe de voyages.

Admettons que le billet d’un vol Paris-Alger, en aller-retour, coûte 100 euros avec Air Algérie ou Air France. Vous feriez combien de vols par an pour Alger ? S’est questionné l’internaute algérien. Comme il fallait s’y attendre, la majorité des intervenants affirment qu’ils n’hésiteront pas à se rendre en Algérie plusieurs fois par année.

« Week-end en Algérie, le reste de la semaine en France »

Un internaute affirme qu’il est prêt à passer chaque weekend auprès de ses parents. « Je ferai interne (comme dans les lycées dans le temps). Samedi et dimanche à Bejaia et le reste de la semaine en France », a-t-il indiqué.

La plupart des intervenants affirment qu’ils se rendront en Algérie au moins 6 fois par année. « Conclusion, c’est les prix des billets qui empêchent la majorité des Algériens d’aller au bled », souligne un internaute.

En effet, c’est la raison principale qui prive de nombreux Algériens de vacances au bled. Les prix des billets proposés vers l’Algérie, notamment à partir de la France, restent loin des attentes des membres de la communauté algérienne à l’étranger. D’ailleurs, ce point a été plusieurs fois soulevé par les députés de l’immigration.

Le président de la république Abdelmadjid Tebboune s’était même prononcé en faveur d’une baisse des prix des billets d’avion et de bateau.

Lire aussi : Air Algérie : « le prix de billet devrait être plafonné à 70 euros »