La compagnie maritime espagnole Balearia a démenti les informations sur la suspension de son activité vers l’Algérie.  Le transporteur maritime qui assure la liaison Valence – Mostaganem précise seule la vente des billets en dinar algérien est gelée.  Les réservations en euros et les traversées se déroulent normalement.

Dans un communiqué relié ce mardi 14 juin, par le site arabophone Echorouk, Balearia affirme que ses traversées ne sont pas suspendues en raison de la crise algéro-espagnole. La compagnie a pris la décision de geler la vente de ses billets en dinars algériens.

Cette décision intervient en raison du gel des comptes bancaires de la compagnie en Algérie. En effet, suite à la rupture de traité d’amitié et de bon voisinage entre l’Algérie et l’Espagne, Balearia se retrouve dans l’incapacité de rapatrier ses fonds bloqués en Algérie. Il s’agit d’environs 4 à 5 millions d’euros.

En somme, Baleària a effectivement gelé la vente des billets en dinar. Mais les voyageurs peuvent toujours s’en procurer via le site de la compagnie maritime espagnole. L’achat des billets est toujours possible depuis l’Algérie mais en monnaie européenne.

Programme d’été de Balearia

Dans le sens Valence – Mostaganem

  • Samedi : 18 et 25 juin
  • Samedi : 16, 23, 30 juillet
  • Samedi : 6, 13, 20, 27 août
  • Samedi : 3, 10, 17, 24 septembre

Dans le sens Mostaganem – Valence

  • Dimanche : 19 et 26 juin
  • Dimanche : 3, 10, 17, 23 et 31 juillet
  • Dimanche : 7, 14 et 21 aout

Prix des billets chez Balearia

La compagnie espagnole devra donc, poursuivre ses traversées malgré la crise politique entre les deux pays. C’est tous les cas, une très bonne nouvelle pour les voyageurs sur cette ligne très prisée. Pour les tarifs, la compagnie espagnole propose le billet pour une seule personne en fauteuil, sans voiture à 220 euros.  Pour un voyage en cabine le prix atteint 391 euros.

Pour une traversée en aller-retour, il faut prévoir environs 720 euros, pour un passager en cabine et sans voiture. Les prix sont relativement chers chez Balearia, mais en ce début de la saison estivale les voyageurs sont prêts à payer le prix fort.