Décidément, la compagnie aérienne Tassili Airlines ne fait pas mieux que son homologue Air Algérie, en matière des prix proposés pour les billets des vols entre l’Algérie et la France. Pire encore, les tarifs sont plus exorbitants chez la filiale de Sonatrach. 

Après plus de deux ans de suspension, la compagnie aérienne Tassili Airlines a été enfin autorisée à reprendre ses vols internationaux. La nouvelle a été accueillie avec joie par les ressortissants algériens établis en France notamment.

Ainsi, le deuxième transporteur aérien algérien, après Air Algérie, a bénéficié de plusieurs dessertes qu’il effectuera durant la saison estivale, selon le programme suivant :

Programme de Tassili Airlines

  • Alger – Paris – Alger: 3 vols par semaine
  • Alger – Nantes – Alger: réouverture à raison de deux vols par semaine
  • Alger – Strasbourg – Alger : réouverture à raison de 2 vols par semaine
  • Constantine – Strasbourg – Constantine : réouverture à raison de 1 vol par semaine
  • Oran – Strasbourg – Oran : réouverture à raison de 1 vol par semaine
  • Alger – Francfort – Alger : ajout de deux vols par semaine
  • Alger– Rome – Alger : deux vols par semaine

A l’instar d’Air Algérie, Tassili Airlines a aussi ouvert les réservations pour ses vols, la semaine écoulée. Si certains se sont dirigés vers la première compagnie pour réserver leurs places, d’autres par contre ont préféré acheter leur billet chez Tassili Airlines. Il faut dire que cette dernière catégorie espérait bénéficier d’un prix plus raisonnables que ceux appliqués par Air Algérie.

Prix des billets sur Tassili Airlines: les passagers déçus

Grande fut cependant leur surprise et surtout leur déception en constatant que la compagnie filiale de Sonatrach fait nettement pire que Air Algérie en matière des prix. Selon certaines indiscrétions un vol aller simple, entre Paris et Alger, est affiché à 682 euros !

De quoi dissuader les plus aisés parmi les ressortissants algériens d’opter pour cette compagnie. En effet, Tassili Airlines est appelée à faire des efforts en matière des prix des billets si elle veut concurrencer vraiment les autres transporteurs qui desservent l’Algérie au départ de la France.