La wilaya de Tizi-Ouzou dispose désormais d’un parc aquatique. Et ce n’est pas n’importe quelle infrastructure ! Situé à Tamda, localité relevant de la commune de Ouaguenoun, « Octopus parc aquatique » a ouvert ses portes ce 1er juin et est tout simplement le plus grand centre du genre en Algérie. 

L’installation qui s’étale sur une superficie de 25.000 m2 dispose en effet de toutes les commodités de haut standing. Elle renferme, entre autres, des toboggans et des piscines pour enfants et pour adultes. « Le toboggan pour adultes, long de 100 m, est considéré comme le plus grand jamais réalisé dans le pays », a indiqué le promoteur du projet Mustapha Athmane.

« Nous lancerons, ce 1er juin, toutes les attractions aquatiques avec 10 stands toboggans pour enfants et adultes », a souligné ce dernier qui affirme que le parc abrite des « piscines qui peuvent recevoir un millier de nageurs ».

Le choix de la date de l’inauguration du centre est fortuit. Elle correspondant à la journée de l’enfance célébrée le 1er juin de chaque année. Cette installation de loisir et de détente est dédiée beaucoup plus aux enfants qui trouveront certainement leur compte pour se défouler. Ce lieu paradisiaque pourra constituer, pour eux et pour leurs familles, un espace d’évasion dans une wilaya où les lieux de loisir se font rares.

5 000 visiteurs par jour attendus cet été

Le parc peut accueillir 5000 personnes par jour, selon les estimations du propriétaire. Les potentiels visiteurs trouveront un accueil chaleureux et toutes les commodités nécessaires, a-t-il ajouté.

Ce centre dont les travaux de réalisation ont été lancés il y a 6 ans, dispose en effet de 40 bungalows, d’une salle de conférences, d’un centre commercial et d’un parking de 800 places, a-t-il précisé. Un personnel composé actuellement de 30 employés sera là pour servir et permettre aux visiteurs de passer de bons moments.

Polémique sur les tenues vestimentaires réglementaires

Quelques jours après l’inauguration de cette infrastructure, une polémique concernant les tenues vestimentaires réglementaires a enflé sur les réseaux sociaux. Des clients ont soulevé que le règlement intérieur stipule l’interdiction du port de tout habit religieux. Le parc Octopus n’autorise en effet que les maillots et short de bain, selon le règlement en vigueur. Une décision rendue nécessaire, d’après les responsables du parc, pour lutter contre les microfibres qui se libèrent des textiles, polluant ainsi l’eau.

Comme il fallait s’y attendre, des internautes ont fait le parallèle avec des villes françaises qui multiplient les arrêtés municipales pour interdire le port du burkini, un maillot qui couvre intégralement le corps des femmes, sur les piscines et les plages. D’autres ont salué cette décision, affirmant qu’il n’est pas possible de laisser des personnes se baigner avec leurs habits du quotidien.