Il n’y aura finalement pas d’augmentation du montant en devise importé sans autorisation en Algérie. La demande formulée à cet effet par trois députés de l’émigration a été refusée par le gouvernement. C’est ce qu’a indiqué l’un de ces parlementaires mardi 16 novembre. Il s’agit d’Abdelouahab Yagoubi qui a affirmé dans un post sur sa page Facebook que lui et ses deux collègues plaideront leur cause ce mercredi lors de la séance plénière du parlement.

Les trois représentant de la diaspora à savoir Brahim Dekhinet et Tawfik Khedim et Abdelouahab Yagoubi ont fait une proposition d’amendement de l’article 171 bis de la loi de finance 2022 qui est en débat actuellement au niveau du parlement. Cette proposition consiste à ce que le montant en devise transporté par un émigré entrant en Algérie, sans déclaration soit porté à 7500 euros contre 1000 euros actuellement.

Dans leurs explications, les trois dépositaires de la demande d’amendement, soulignent que cette disposition permettra, notamment une entrée conséquente de devise en Algérie. La mesure pourra éventuellement encourager le tourisme en Algérie, arguent –il encore.

Les trois députés avaient espoir pour que leur demande soit passée comme une lettre à poste vue l’adhésion qu’elle a suscitée. Soumise dimanche dernier aux débats au niveau de la commission des finances et du budget du parlement, cette proposition a été finalement rejetée par le gouvernement et par ladite commission. C’est ce qu’a rapporté le député Abdelouahab Yagoubi mardi.

Tenter de convaincre les autres députés

Ce dernier et ses deux compères ne désespèrent pas pour autant pour faire passer cet amendement. Ils comptent tenter de convaincre les autres députés ce mercredi lors de la séance plénière consacrée au vote du projet de la loi de finance 2022.

Il est à noter pour rappel que les trois députés de l’émigration avaient proposé également l’amendement de l’article  137 relatif à la franchise douanière. Ils ont demandé ainsi de porter le seuil de cette franchise à 7 500 euros pour les marchandises et articles neufs importés et destinés à la famille d’un ressortissant algérien établi à l’étranger entrant au pays.

 

 

Article précédentCoupe du Monde 2022 : voici l’adversaire potentiel de l’Algérie
Article suivantMiss Maroc est d’origine algérienne : la polémique enfle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici