Une importante somme en devise a été saisie à l’aéroport international d’Alger sur un passager souhaitant regagner Dubaï aux Emirats sur un vol d’Air Algérie. Le mis en cause a été jugé ce mardi 1er mars, au tribunal pénal de Dar El Beida. Il s’agit d’un employé à l’aéroport international Houari Boumediene qui a tenté de transférer illicitement 2 500 euros vers l’étranger.

Selon le quotidien arabophone Ennahar, le passager a été interpelé par les éléments de la police aux frontières (PAF) de l’aéroport. Il avait en sa possession 10 000 euros dont 2 500 euros non déclarés. Les billets en monnaie européenne ont été dissimulés dans le bagage du mis en cause.

Devant le juge, l’employé de l’aéroport n’a pas nié l’accusation. Il affirme néanmoins, qu’il n’avait aucune intention de faire infraction à la législation liée au mouvement des capitaux de et vers l’étranger. De son coté, le Procureur de la République a requis une peine de prison de 6 mois ferme et une amende. Le verdict sera rendu dans les prochains jours.

La fuite et  le  transfert  illicite  des  devises  vers  l’étranger, faut-il  le préciser, participent fortement à la dégradation de l’économie nationale, notamment les pratiques de certaines entreprises qui  ont tendance à surfacturer les produits qu’elles importent.

Pour rappel, la Banque d’Algérie a adressé une directive à la direction générale des douanes (DGD), relevant des lois et réglementations du transport et import-export des devises. La Banque Centrale a décidé de revenir à l’article 72 de la loi de finances 2020 et au contenu de son règlement 16-02 de 2016, qui fixe un seuil de 5000 euros pour les étrangers et 1000 euros pour les nationaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici