La plus part des ressortissants algériens ont tendance à prendre avec eux de différents produits en rentrant en France. Certaines denrées sont pourtant soumises aux règles commerciales et peuvent être en conséquence saisies au niveau des ports ou des aéroports algériens, comme l’indique ce voyageur qui a fait l’expérience.

A l’instar de nombreux Algériens entrant en France, après avoir passé quelques jours de vacance au bled, ce voyageur a amené avec lui quelques produits alimentaires dont l’huile de table qui se fait rare en France depuis l’hiver dernier.

Dans un témoignage posté sur les réseaux sociaux, ce dernier affirme en effet que les douaniers lui ont saisit des produits qu’il avait sur lui. « Ils saisissent tout ce qui est huile, couscous, semoule et tous ce qui est produit alimentaire dont le coût est subventionné par l’Etat », a souligné ce passager.

Il ajoute que ceux qui prévoient d’emporter avec eux « stock de huile tourne sol » seront vite déchantés, car cela n’est pas autorisé. Les ressortissants algériens sont donc avertis.

Il est vrai que depuis des lustres, les émigrés algériens font de véritables ravitaillements à leur retour en France, pendant l’été notamment. C’est comme une tradition qui s’est encrée chez eux.

Les produits emportés par les voyageurs soumis aux règles de l’exportation

Ils transportent ainsi avec eux notamment les produits du terroir. Ils n’étaient cependant jamais interpellés par les douaniers. Ils faisaient passer toute leur marchandise sans que ces derniers trouvent à redire. L’essentiel était de ne pas dépasser la franchise bagage autorisée.

La donne a semble t-il donc changé cette année. Il se trouve que ces produits seraient soumis aux conditions économiques et commerciales régissant l’exportation. Les voyageurs algériens sont donc appelés à revoir leur copie à l’avenir en s’abstenant d’emporter avec eux ce genre de produits.