Bonne nouvelle pour les algériens voulant se rendre en Tunisie pour passer leurs vacances. La présidence Tunisienne annonce une nouvelle facilitation. Les touristes algériens ne seront plus obligés de passer le test PCR à leur retour en Algérie.

Dans un communiqué publié dimanche, la présidence Tunisienne annonce que les TST PCR ne sont plus obligatoire au sortir du territoire tunisien. « Le Président Kais Saïd a décidé, en coordination avec les ministres de l’intérieur tunisien et algérien, de ne pas soumettre les algériens quittant la Tunisie au test PCR au niveau de tous mes pistes frontaliers et ce à compter du 31 juillet » a-t-on indiqué.

Cette nouvelle mesure vise à inciter les touristes algériens à se rendre en grand nombre en Tunisie cet été. Les vacanciers tablent sur un chiffre d’un million d’Algériens. Mais jusqu’ici l’affluence est en deçà des attentes. C’est pourtant vital pour un pays dont une grande partie de l’économie dépend du tourisme.

Il faut dire que les deux gouvernements algérien et tunisien, font tout pour assurer une bonne saison estivale. Le ministre algérien de l’intérieur a affirmé précédemment, que toutes les conditions sont « offertes pour assurer la quiétude et le repos des citoyens durant leur déplacement vers les deux pays ».

Le responsable a assuré que «les postes frontaliers seront renforcés par tous les moyens matériels et humains afin de garantir l’accueil des citoyens 24h/24 dans les meilleures conditions ».

Conditions d’entrée en Tunisie

  • Justificatif attestant que le voyageur a bien reçu une vaccination complète contre le Coronavirus de moins de 9 mois.
  • Un test PCR négatif de moins de 48 heures

Conditions d’entrée en Algérie

  • Justificatif attestant que le voyageur a bien reçu une vaccination complète contre le Coronavirus de moins de 9 mois.
  • Un test PCR négatif de moins de 72 heures

Dans ce cas, le test PCR négatif de moins de 72 heures n’est plus obligatoire pour entrer en Algérie. Les voyageurs algériens à destination de la Tunisie peuvent par ailleurs, effectuer le test PCR et la vaccination au niveau du poste frontalier.