Les refus des visas pour la France explosent depuis quelques jours en Algérie. Nombreux sont les Algériens qui s’interrogent sur les raison de ces rejets systématiques réservés à leurs demandes. Les demandeurs n’hésitent d’ailleurs pas à crier au scandale et à exprimer leur colère.

Les autorités françaises ont décidé, le mois de septembre 2021, de réduire drastiquement le nombre de visas Schengen accordés pour les Algériens. Les conséquences de cette mesure, prise en représailles au gouvernement algérien, qui  «  refusait de reprendre ses ressortissants indésirables » expulsés de France, commencent-elles donc à se faire sentir ? Tout porte à le croire.

En tous cas, le nombre de visas octroyé pour les Algériens ne cesse de baisser ces derniers mois. Cet état de fait a été constaté à l’occasion de la saison estivale durant laquelle des demandes ont augmenté. Beaucoup d’Algériens qui ont en déposé leurs dossiers, pour éventuellement se rendre en France afin d’y passer quelques jours de vacance, ont essuyé des refus systématiques, comme l’ont indiqué certains d’entre eux au journal La nouvelle République qui a rapporté leur témoignages.

«La quasi-totalité des demandes que j’ai formulé ont essuyé des rejets »

« La quasi-totalité des demandes que j’ai formulées ont essuyé des rejets à la grande colère de mes clients », a soutenu le gérant d’un bureau d’affaires qui aidaient des citoyens à formuler leurs demandes.

« Des personnes âgées des deux sexes et même des vieillards d’un âge vraiment avancé, désirant obtenir des visas de court séjour pour des visites familiales ont essuyé des refus. Je n’ai rien compris du tout », a t-il ajouté.

Pour les plus avertis en fait, cela était prévisible. Selon certains, les services concernés auraient dû ne pas accepter les demandes. « Nous n’arrivons pas à comprendre pourquoi les services consulaires français acceptent-ils de recevoir encore des milliers de dossiers relatifs aux demandes de visas alors qu’ils savent à l’avance qu’ils auraient reçu des directives des autorités de leur pays de ne pas octroyer le fameux document de visas aux Algériens», estime une jeune fille qui a fait une demande.

 « Ne pas accepter de recevoir des dossiers »

« Pour plus d’honnêteté, les services consulaires français devraient en principe ne pas accepter de recevoir des dossiers relatifs à la demande de visa, du moment qu’ils savaient d’avance qu’ils ne pourraient pas se rebeller contre les instructions de leurs hiérarchies à Paris », a-t-elle encore fait savoir.

« Ne pas accepter de demandes de visas tout court fera éviter la perte du temps aux Algériens désirant se rendre en France de ne pas formuler de dossiers et surtout ne pas jeter leur argent par la fenêtre », a soutenu encore cette jeune dame.