Le chef du service d’ophtalmologie au Centre hospitalo-universitaire (CHU) Khelil-Amrane de Béjaïa, le Pr Ikhlef Madani, s’est vu refuser son visa d’entrée en France. Le professeur devait prendre part au 128e Congrès de la Société française d’ophtalmologie, prévu du 7 au 9 mai prochain à Paris.

Le chef de service s’étonne de cette décision. Il souligne que « le consulat de France à Alger vient de refuser ma demande de visa pour un court séjour, après près de trois mois d’attente. Je tiens à préciser que je suis officiellement invité par un laboratoire pharmaceutique et la Société française d’ophtalmologie (SFO) dont je suis membre et que  je suis conventionné avec l’hôpital des Quinze-Vingts de Paris, où j’ai eu à séjourner à maintes reprises », regrette-t-il.

Pour le Pr Ikhlef explique que le motif invoqué pour le refus de visa par les services consulaires « ne tient pas la route ». Le motif cité est « l’objet et les conditions du séjour envisagé n’ont pas été justifiés ».

Toutefois, le médecin spécialiste ne veut pas se décourager. Il compte saisir les autorités compétentes, dont l’ambassade de France à Alger, dans l’espoir de décrocher le visa Schengen pour ne pas manquer ce rendez-vous scientifique.