Les vols de la compagnie aérienne Air Algérie, de et vers l’aéroport de Londres risquent de connaitre de sérieuses perturbations dès la semaine prochaine. L’annulation pure et simple de certaines dessertes n’est pas à écarter si une solution n’est pas trouvée d’ici là.

Air Algérie, à l’instar de certaines autres compagnies, fait en effet face à un gros problème ayant surgi dernièrement. Le transporteur algérien, qui assure actuellement cinq vols par semaine de et vers Londres, a été appelé à changer de terminal au niveau de l’aéroport de Heathrow (LHR). Ce changement a été imposé à cause des travaux entrepris au niveau de cette structure aéroportuaire.

Il se trouve que la compagnie algérienne n’a pas pu trouver une entreprise d’assistance qui devrait prendre en charge les vols sur le nouveau terminal. Tous les prestataires assurant cette mission ont été réquisitionnés par d’autres compagnies aériennes. Le pavillon national, qui aurait été avisé le mois de février dernier de ce changement, n’a pas pris ses devants, indique-t-on.

Des perturbations à partir du 22 juillet prochain ?

Selon des sources concordantes, une cellule de crise a été installée par la compagnie aérienne algérienne en vue de trouver une solution à cet épineux problème. Une véritable course contre la montre est lancée à cet effet, et ce, pour éviter une situation qui s’annonce délicate pour l’entreprise et ses clients.

Des perturbations seront inévitables, à partir du 22 juillet prochain, si une issue n’est pas trouvée à cette contrainte. Selon toujours les mêmes sources, Air Algérie pourrait opter pour un changement d’aéroport dans le cas où elle n’arrive pas à trouver une compagnie d’assistance sur le nouveau terminal qui lui a été attribué à Londres Heathrow. Les responsables du transporteur aérien algérien songent à « déménager » vers l’aéroport de Gatwick (LGW), Londres-City (LCY), Lutton (LTN)  ou Stansted (STN).

Lire aussi : Air Algérie annonce des perturbations sur ses vols Alger – Londres