La compagnie aérienne française, Transavia, par le billet de sa présidente-directrice générale, Nathalie Stubler, a tenu à s’excuser auprès de ses clients, suite à l’annulation de plusieurs vols. Ces perturbations sont dues  au mouvement de protestation qui a secoué l’entreprise cette semaine.

En effet, la compagnie aérienne Transavia a publié une lettre d’excuses, dans laquelle elle a notamment exprimé ses regrets après les désagréments causés. La compagnie aérienne est secouée, depuis quelques jours, par un mouvement de grève qui n’a pas été sans conséquence sur son plan de vol.

Plusieurs liaisons ont été annulées, tandis que d’autres ont été décalées. La ligne France – Algérie a été particulièrement touchée. Comprenant tous le désagrément que cette situation a engendré auprès des client, la présidente-directrice générale de l’entreprise a décidé de s’expliquer sur cette situation

« Je tenais, au nom de Transavia France, à présenter nos sincères excuses à tous les passagers concernés par les annulations de vols, suite à l’appel à la grève du 13 au 17 juillet 2022. » a écrit Nathalie Stubler.

La PDG de Transavia souligne : « Nous savons combien l’annulation d’un vol perturbe les projets et peut remettre en cause un séjour particulièrement attendu. Chez Transavia, nous sommes attentifs au service du client, et actuellement, nous ne sommes pas à la hauteur de notre promesse et nous le regrettons ».

« Nous nous engageons enfin à rembourser les sommes dues »

La compagnie française explique qu’elle est « malheureusement contraints d’annuler des vols suite à ce mouvement social à l’initiative d’un syndicat des hôtesses et des stewards. Cet appel à la grève intervient malgré un accord signé, après plusieurs mois de dialogue, par trois organisations syndicales, dont l’unique organisation représentative. L’accord signé permet des avancées immédiates pour nos personnels et nous engage dans un calendrier de travail pour les prochains mois ».

Transavia rassure ses clients pour la prise en charge des les billets concernés par ces voyages annulés.  « Nous nous engageons enfin à rembourser les sommes dues, conformément à la réglementation, dans les meilleurs délais même si nous avons conscience qu’ils sont plus longs qu’habituellement », a écrit en effet la même directrice.