Une grève est prévue du 1er au 5 juillet 2021 par les salariés des Aéroports de Paris. « Il s’agit d’une grève des personnels qui sont au sol et notre effort visera à ce que les avions soient tout au plus retardés », a affirmé le PDG du Groupe ADP, Augustin de Romanet, au micro de RTL.

En effet, les syndicats de salariés, qui travaillent notamment sur les plateformes d’Orly et de Roissy-Charles-de-Gaulle, ont déposé un préavis de grève coïncidant avec le week-end des premiers grands départs estivaux.

«Les salariés sont en colère, on ne les maîtrise plus. À Roissy, certains se sont désolidarisés du mouvement. Ils sont entrés dans l’aérogare, occasionnant une grosse perturbation dans les terminaux 2E et 2F. En plus, les routes d’accès étaient bloquées, on a vu des passagers arriver à pied », a déclaré vendredi dernier Rachid Eddaidj, syndicaliste à la CFE-CGC, sur les colonnes du Figaro.

Les syndicats réclament le retrait du plan d’adaptation

Les syndicats du Groupe ADP réclament le retrait du plan d’adaptation des contrats de travail (PACT) adopté par le groupe afin d’amortir les retombés de la crise sanitaire. Une réduction des effectifs à hauteur de 11 % est également prévue.

Ce plan d’adaptation, qui prévoit les suppressions certaines primes, a été justifié par le PDG du Groupe ADP, Augustin de Romanet. « On a connu un sinistre comme jamais nous n’avions connu dans l’histoire des aéroports, 80% de chiffre d’affaires perdus en 2020 », a-t-il précisé mardi. Affecté par l’effondrement du trafic aérien en ce contexte de crise sanitaire, le groupe ADP a perdu 1,17 milliard d’euros, selon ses estimations.

 

Article précédentMarché noir des devises : Taux de change de l’euro face au dinar algérien
Article suivantArrivée de Zinédine Zidane en équipe de France : Ce qu’a dit Noël Le Graët

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici