Air Algérie : histoire, évolution, flotte et destinations

La compagnie aérienne Air Algérie a été officiellement crée en 1953, suite à la fusion de la Compagnie Générale de Transport (C.G.T) avec la Compagnie Air Transport. Basée essentiellement à l’aéroport international d’Alger-Houari-Boumédiène, son réseau était principalement orienté vers la France durant la deuxième moitié du XXᵉ siècle.

Air Algérie s’est développée au fil du temps. Elle opère actuellement près de 100 vols par jour grâce à une flotte de 56 appareils qui couvrent 75 destinations locales et internationales de et vers l’Europe, le Moyen-Orient, l’Asie, l’Afrique.

Histoire d’Air Algérie avant l’indépendance

Le bouleversement qu’a connu la région de l’Afrique du Nord d’une manière générale et l’Algérie d’une manière particulière durant le XXᵉ siècle a inéluctablement influencé l’évolution de la compagnie aérienne nationale Air Algérie. En effet, si les compagnies voisines, Tunisair (Tunisie) et Royal Air Maroc ont vu le jour d’une manière ordinaire, Air Algérie, elle, est précédée de différents évènements aéronautiques ayant préparé sa naissance.

En 1922, premier vol liant Alger et Biskra opéré par la Société du réseau aérien transafricain. Ce projet de ligne interne a vite échoué. Parallèlement, des liaisons Casablanca-Oran et Alicante-Alger, par hydravion de la société française Latécoère, ont été expérimentées. Dans les deux cas, le projet a étouffé dans l’œuf : les appareils affectés pour ces dessertes n’inspiraient pas trop assurance.

En 1928, une ligne Marseille-Alger, avec escale aux îles Baléares, est lancée par la Compagnie générale aéropostale. En 1934, cette liaison est ouverte aux voyageurs grâce à l’aide logistique d’Air France qui affecte des hydravions Lioré-Olivier 242.

En 1946, toujours avec l’appui d’Air France, la CGT se développe et se spécialise dans le transport de passagers et de fret entre Marseille et les villes d’Alger, Oran et Constantine. En 1953, la CGT et la Compagnie Air Transport fusionnent et donnent naissance à la « C.G.T. Air Algérie ».

Après l’indépendance

Après le recouvrement de la souveraineté nationale, l’histoire d’Air Algérie est essentiellement marquée par l’étatisation progressive de l’entreprise.

En 1963, le gouvernement algérien s’octroie  51% du capital de la compagnie, avant d’augmenter (sept ans plus tard) sa participation à 83 %. L’étatisation totale de la compagnie intervient en 1972, suite au rachat de 17%  du solde du capital d’Air France. Un an plus tard, la Société de Travail est intégrée à Air Algérie et  l’intitulé officiel devient alors « Société Nationale de Transport et de Travail Aérien Air Algérie ».

La compagnie se renforce progressivement sa flotte jusqu’à comptabiliser 66 appareils en 1983. Durant la même année, la gestion des aéroports algériens est assignée à Air Algérie, mais cette nouvelle activité se solde par une dissociation en 1987.

Au début des années 2000, les vols charters ont le vent poupe et de nouvelles compagnies low cost pullulent un peu partout dans le monde, engendrant la déréglementation du transport aérien. Pour affronter cette turbulence, Air Algérie procède à l’augmente son capital qui passe à 6 milliards de dinars à 14 milliard de dinar en 2002 et à 26 milliards de dinars en 2005.

Par ailleurs, en 2003, Air Algérie fait face l’une des pires catastrophes aériennes en Algérie. Le vol n° 6289 du 6 mars s’est transformé en drame. Le Boeing 737-200 s’est écrasé au décollage sur l’aéroport de Tamanrasset (au sud d’Algérie), faisant cent deux victimes et un rescapé grièvement blessé.

Liste des destinations internationales

Air Algérie exploite des services internationaux réguliers vers 39 destinations.

Europe : Allemagne – Autriche – Belgique – Espagne – France – Hongrie – Italie – Portugal – Royaume-Uni – Russie – Suisse – Turquie.

Amérique : Canada

Asie : Arabie Saoudite – Chine – Emirats arabe unis – Jordanie – Liban

Afrique : Algérie – Tunisie – Egypte – Burkina-Faso – Cote d’Ivoire –Mali – Mauritanie – Niger – Sénégal.

La flotte d’Air Algérie

La compagnie aérienne nationale Air Algérie aligne actuellement 56 appareils d’âge moyen de 11 ans.

  • 08 Airbus  A330-202 d’une capacité de 263 passagers.
  • 25 Boeing B737-800 d’une capacité qui varie de 162 à 148 passagers.
  • 02 Boeing B737-600 d’une capacité de 101 passagers.
  • 05 Boeing B737-700C (convertible) d’une capacité de 112 passagers.
  • 15 avions ATR-72-212 d’une capacité de 66 voyageurs.
  • 01 avion-cargo Hercules L100-30 d’une capacité de 20 tonnes.

A noter qu’Air Algérie va renforcer sa flotte. Cette modernisation s’inscrit dans le cadre de sa feuille de route horizon 2025. Un appel d’offre a été lancé pour l’acquisition de 15 nouveaux avions : deux gros-porteurs d’une capacité de 400 sièges et cinq autres d’une capacité de 300 sièges ainsi que 8 avions moyens porteurs d’une capacité de 200 sièges. La flotte d’Air Algérie sera ainsi portée à 71 avions.