samedi, octobre 16, 2021

Air Algérie n’a pas sollicité l’aide de l’Etat (Ministre)

Articles Similaires

Le ministre algérien des transports Aissa Bekkai a affirmé mardi, que les dirigeants d’Air Algérie n’ont pas sollicité d’aide financière de l’Etat.  Il indique néanmoins, qu’un programme de réformes internes de la compagnie publique, sera mis en place pour atteindre un équilibre financier.

Le ministère des Transports a déclaré lors de sa visite de travail à Oran que « la demande d’aide financière urgente, ça a été compris uniquement par la presse ». Aissa Bekkai affirme par ailleurs, qu’un programme de restructuration est déjà engagé au sein de la compagnie nationale.

Cette reforme porte selon le ministre, sur la création de filiales spécialisées, pour permettre à Air Algérie d’améliorer sa gestion et sa concurrence. La priorité est de créer une compagnie spécialisée dans la maintenance et la remise en état des avions. Cette filiale aura à couvrir les demandes aux plans régional et africain, souligne le ministre.

14 demandes pour la création de nouvelles compagnies aériennes

Par ailleurs le ministre des transports, a fait savoir que ses services ont réceptionné 14 demandes d’opérateurs économiques pour l’obtention d’autorisations de création de compagnies spécialisées dans le transport aérien.

Aissa Bekkai a réaffirmé que « l’Etat encourage l’investissement privé dans les secteurs des transports aérien et maritime pour améliorer les prestations et augmenter la concurrence sur le marché ».

Pour rappel, le premier ministre algérien Aïmene Benabderrahmane, a appelé les opérateurs privés à investir dans le secteur aérien. Il a fait savoir que l’Algérie a besoin « davantage d’aéroports, d’opérateurs et de compagnies aériennes pour couvrir tous les besoins nationaux en matière de transport aérien ».

Il avait précisé qu’il y’a des « insuffisances » liées à la couverture du pays en matière du transport aérien surtout dans certaines régions à l’instar des Hauts plateaux et du Grand Sud. D’où le besoin de créer de nouvelles compagnies aériennes et d’encourager des opérateurs privés à investir dans le domaine de l’aviation civile.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernier article