Euro-Dinar : la Omra et les vols supplémentaires redynamisent le marché noir

0
Marché noir de devises en Algérie
Marché noir de devises en Algérie

La Mecque ouvre ses portes a ceux qui viennent de l’étranger pour la première fois depuis le début de la pandémie de Covid-19. L’ouverture de la saison de la Omra et du Hadj a directement impacté le cours de la devise au marché parallèle avec une forte demande. Le gouvernement saoudien s’apprête à accueillir un million de pèlerins pour cette saison. 
Le prix de l’euro et du dollar a connu une hausse remarquable sur le marché parallèle de la vente de devises à la place Port-Said dans la capitale. La demande a immédiatement augmenté après l’annonce du retour du programme Omra pendant le mois de Ramadan et les réservations des Algériens pour aller vers les lieux saints.
Le taux de change pour ce samedi a atteint samedi 214 dinars pour un euro au “square” dans la capital. Le dollar s’échange contre 195 dinars. Par contre, le prix d’achat est de 193 dinars pour un dollar et 212 dinars pour un euro, atteignant ainsi un nouveau record, par rapport aux prix de la devise observés avant le mois de Ramadan.
Le programme supplémentaire des vols mis en place par le gouvernement algérien vers les différentes destinations internationales, a également, eu de l’impact sur l’activité des changes.

500 dollars minimum

Les changeurs de monnaie s’attendent à ce que cette hausse se poursuive d’une manière croissante jusqu’à la période d’après l’Aïd al-Adha. Ceci est très attendu d’autant plus que cette année sera marquée par le retour des saisons du Hadj et de la Omra, suspendues depuis deux ans en raison de la situation sanitaire.
Pour effectuer ce voyage aux lieux saints de l’Islam, le pèlerin aura besoin de 500 dollars comme somme minimale. Les demandeurs se bousculent en effet tôt le matin vers “square” à Alger ou dans d’autres points connus à travers le pays pour faire le change et se procurer les différentes monnaies, euro, dollar et rial saoudien.

La demande atteindra son apogée à la fin du Ramadan

C’est cet engouement des premiers jours de l’annonce de la reprise de la Omra et du Hadj qui a provoqué justement cette augmentation. La valeur du taux de change diminuera progressivement avec la baisse de la demande.
A titre indicatif, le prix du rial saoudien a atteint 49 dinars à l’achat et 47 dinars à la vente. Le prix du livre sterling a fortement augmenté pour atteindre 260 dinars à l’achat et 257 dinars à la vente. Les changeurs affirment que la demande à la devise atteindra son apogée avant les dix derniers jours du mois sacré du Ramadan.
Cette période connaîtra en effet le départ du plus grand nombre de citoyens pour effectuer la Omra, selon les chiffres des agences de voyage concernées par l’organisation de la Omra.

Un million de pèlerins pour cette saison

Par ailleurs, le gouvernement saoudien s’apprête à accueillir un million de pèlerins pour cette saison. La levée de ces restrictions a suscité la joie parmi les fidèles dans le monde. L’Arabie saoudite a annoncé samedi qu’elle autoriserait un million de musulmans du monde entier a participer au grand pèlerinage annuel à La Mecque.
Le ministère du Hadj “a autorisé un million de pèlerins, étrangers ou nationaux, à accomplir le Hadj cette année”, a-t-il annoncé dans un communiqué. “Tout en veillant à ce qu’un maximum de musulmans dans le monde puissent accomplir le Hadj”, précise le gouvernement saoudien qui veut assurer la sécurité des fidèles lors de ce grand pèlerinage annuel à La Mecque.
La levée de ces restrictions a suscité la joie parmi les fidèles dans le monde. De son côté, l’Algérie doit attendre le nombre de pèlerins qu’elle peut envoyer aux lieux sacrés.

Autres conditions pour le pèlerinage

Après le début de la pandémie, les autorités saoudiennes ont autorisé seulement 1000 pèlerins en 2020, et 60.000 résidents l’année suivante, tous vaccinés contre le Coronavirus et choisis par tirage au sort. La levée de ces restrictions a suscité la joie parmi les fidèles dans le monde.
Le Hadj de cette année sera ponctué par d’autres conditions. En effet, le pèlerinage sera limité aux personnes vaccinées âgées de moins de 65 ans, selon les autorités saoudiennes. Les voyageurs venant de l’extérieur de l’Arabie saoudite devront présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures.
Le grand pèlerinage à La Mecque est le 5e pilier de l’islam et doit être accompli par tous les musulmans qui en ont les moyens au moins une fois dans leur vie. Il figure habituellement parmi les plus grands rassemblements religieux au monde – environ 2,5 millions de personnes en 2019.

Omra 2022 : des agences de voyages mises en demeure

L’Office national du pèlerinage et de la Omra (ONPO) a adressé des mises en demeure à des agences de tourisme et de voyage concernées par l’organisation de la Omra pour l’année 1443 Hégire pour infraction au cahier des charges, a indiqué samedi un communiqué de l’Office.

En effet, suite à la reprise de l’activité de la Omra, les services de l’ONPO, chargés du suivi au niveau des aéroports de décollage des pèlerins, ont constaté le non-respect par certaines agences de tourisme et de voyage des clauses du cahier des charges. Après examen des violations commises par ces agences, lors des premiers vols, il a été décidé d’adresser une mise en demeure qui sera enregistrée dans le dossier des agences contrevenantes.

A cet effet, l’ONPO a appelé de nouveau l’ensemble des agences de tourisme et de voyage autorisées pour l’organisation de l’activité de la Omra pour cette année à l’effet de « respecter strictement le cahier des charges afin d’assurer la bonne prise en charge des pèlerins algériens et leur permettre d’accomplir leurs rites dans des meilleures conditions ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici