La disposition relative à l’exonération des taxes douanières, dont bénéficient actuellement certaines personnes à l’importation des véhicules de l’étranger, ne sera pas élargie pour d’autres catégories. C’est ce qu’a indiqué le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, lors d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN). 

Le ministre des Finances a évoqué, jeudi 9 juin, le dossier de l’importation des véhicules en Algérie. Il a ainsi rassuré quand au retour imminent de cette activité. « Nous sommes conscients du besoin de voitures, des administrations, des institutions et des citoyens. Il y a une pénurie sur le marché. Le gouvernement en est conscient, et en tant que son représentant, je vous assure que la situation trouvera bientôt de nouvelles solutions », a soutenu en effet, le ministre.

Abderrahmane Raouya qui répondaient aux questions des députés de la nation, a été interpellé au sujet des catégories exemptées des taxes douanières lors de l’importation d’une voiture. Un dispositif qui existait déjà depuis des années, destiné exclusivement à certaines catégories de la société. Des rumeurs ont cependant circulé depuis quelques mois faisant état d’une probable expansion de cette mesure pour toucher d’autres catégories. Choses que Abderrahmane Raouya a infirmé.

« Cela nuira à l’économie nationale », a déclaré le ministre. Expliquant en outre qu’une telle mesure « est incompatible avec la politique de soutien sélectif vers laquelle le gouvernement se dirige, et elle constitue un fardeau supplémentaire pour le Trésor et les départements qui seront chargés de mettre en œuvre le décision ».

Voici les catégories exonérées de taxes douanières

Le ministre a ainsi souligné que cette disposition ne concerne que certaines catégories. Parmi lesquelles, les invalides de la guerre de libération nationale dont les taux d’handicap est estimé à plus de 60 %. Ces derniers ont le droit d’importer un véhicule tous les 5 ans sans payer les taxes douanières.

Cette catégorie, ajoute le ministre, peut acheter une voiture neuve chez les concessionnaire en Algérie avec le même dispositif. Les invalides de la guerre dont l’handicap n’a pas atteint les 60% payeront, les concernant, un pourcentage des taxes douanières.

Les fils de chahid invalides, titulaires d’une carte d’handicapé délivrée par le ministère des Moudjahidines sont également éligibles à cette mesure. Idem pour les ayant droits à mobilité réduite qui peuvent également importer un véhicule neuf tous les 5 ans sans avoir à verser les taxes douanières. 

Lire aussi – Importation des véhicules en Algérie : une bonne nouvelle annoncée

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici