La pandémie de la Covid-19 a sensiblement modifié le marché de l’immobilier en Algérie et en France. Les acquéreurs ont désormais, tendance à quitter les grandes villes pour s’installer dans des villes moyennes.

Salon les experts immobiliers, cette tendance de quitter les grands centres urbains, s’explique par les périodes de confinements sanitaire et surtout le développement important du télétravail. Ces villes  périphériques attirent  les primo-accédants qui se détournent de la location.

Depuis la fin des confinements, le logement idéal n’est plus le même : davantage d’espace, mais plus loin des grands centres urbains, affirme une étude de Century 21 rendue publique mardi 29 juin.

A Paris ou à Alger,  la tendance se traduit par un boom des ventes des petites surfaces et par une forte augmentation des prix de certaines villes périphériques, qui restent malgré tout beaucoup plus accessibles au client.

Pas de baisse des prix en France

Mais cette nouvelle dynamique des villes moyennes n’implique pas pour autant de phénomène d’exode urbain. Même si les prix ont connu une légère baisse en 2020, ils ont très rapidement retrouvé leur niveau antérieur en début de cette année. À moyen terme les experts immobiliers prévoient une reprise encore plus dynamique dès la fin de l’année 2021.

La crise sanitaire a significativement agi sur le marché de l’immobilier en modifiant le rôle des grandes métropoles, qui deviennent aujourd’hui des villes de transit, quand les villes moyennes et compagnes voient le nombre de leurs habitants croître.

En Algérie, les prix des locations et ventes en baisse

En Algérie, le marché de l’immobilier est doublement impacté par la crise économique et sanitaire. À Alger et dans les grandes villes, les offres de vente  peinent à trouver preneur.

D’ailleurs,  les prix des locations et ventes de biens immobiliers, ont connu une baisse oscillant entre 20 et 30 %, selon des professionnels de l’immobilier.

Cette baisse des prix peut aussi s’expliquer par un autre facteur,  la fermeture des frontières de l’Algérie qui a affecté directement, la location des appartements haut standing, loués notamment pour les expatriés algériens.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici