C’est l’une des questions les plus récurrentes que se posent les Algériens. À quand l’arrivée des premiers véhicules importés ? L’opération risque de prendre encore du temps. Selon les prévisions des experts,  l’arrivée en Algérie des premiers véhicules importés ne se fera pas avant le premier trimestre de l’année prochaine soit vers le mois de mars 2022.

Le dossier de l’importation de voitures en Algérie ne cesse de connaitre des rebondissements. Le Comité technique se charge de l’étude des dossiers relatifs à l’exercice du métier de concessionnaire automobile, continue de passer au crible les nombreuses demandes  d’autorisation. Au total, le Comité à refusé 24 demandes sur 62 déposées sur la table du ministère de l’Industrie. Les demandeurs déboutés doivent répondre aux réserves émises par l’instance.

Il faut comprendre donc, que le processus est encore, à ses débuts. L’acheminement des premiers véhicules importés en Algérie est encore long. Les concessionnaires devront achever d’abord plusieurs démarches avant de se lancer dans l’importation.

Un long chemin à faire

Première étape du processus : les concessionnaires ayant obtenu l’agrément provisoire doivent attendre qu’on leur délivre un agrément définitif.  Le ministère du Commerce s’assurera ensuite, la conformité de l’agrément au cahier des charges mis en place.

Ensuite, l’opérateur pourra se lancer dans l’importation. Seulement, il devra d’abord, passer sa commande auprès du constructeur automobile et s’acquitter de toute une procédure administrative dans le pays exportateur pour qu’enfin le premier véhicule puisse être acheminé en Algérie.

L’importation des voitures de moins de 3 ans tarde

Par ailleurs, l’importation des véhicules de tourisme de moins de trois ans par les particuliers, est autorisée par la loi de finances complémentaire (LFC) pour 2021. Seulement, la mise en application de cette mesure tarde à voir le jour.

Selon l’ordonnance 21-07 du 8 juin 2021, portant LFC pour 2021, « le dédouanement, pour la mise à la consommation, avec paiement des droits et taxes relevant du régime de droit commun, des véhicules de tourisme de moins de trois (3) ans d’âge, importés par les particuliers résidents, une (1) fois tous les trois (3) ans, sur leurs devises propres, par débit d’un compte devises, ouvert en Algérie, est autorisé ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici