Une quinzaine d’étudiants algériens, arrivés le 18 et 19 août en France, sont bloqués dans la zone de transit de  l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Ils étaient en transit par Paris pour rejoindre l’aéroport international Pierre Elliott Trudeau de Montréal (YUL).

Ces étudiants algériens avaient pris le vol Alger-Paris d’Air France. Dès leur arrivée, les agents de la compagnie aérienne leur ont indiqué qu’ils ne pouvaient pas embarquer pour Montréal.

En effet, alors qu’ils étaient sur le point d’embarquer sur le vol Paris-Montréal, les agents d’Air France leur ont annoncé que les services douaniers de Montréal-Trudeau ne sont pas disposés à les laisser entrer Canada.

L’un des étudiants bloqués, estime que la décision des autorités canadiennes « n’est pas cohérente » puisqu’il dispose de toutes les pièces justificatives requises pour poursuivre ses études universitaires à Montréal. D’autres étudiants ont carrément exhibé leur contrat de bail et les  preuves qu’ils disposent de ressources suffisantes pour couvrir leurs frais de subsistances au Canada.

Les étudiants algériens sont les seuls à subir cette situation

D’après nos informations, les étudiants algériens sont les seuls à avoir subi cette situation avant d’embarquer depuis Roissy vers l’aéroport de Montréal.

Nous avons appris hier qu’un autre groupe étudiants algériens est arrivé et a subi la même situation que ses compatriotes. Alors que certains d’entre eux ont été autorisés à embarquer, quinze étudiants étaient toujours bloqués dans la zone internationale de l’aéroport de Paris.

Article précédentIncendies en Kabylie : Un jeune volontaire succombe à ses blessures
Article suivantVols Alger-Montréal d’Air Algérie : Aucun vol avant cette date

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici