Le Québec envisage d’attirer un nombre record d’immigrants l’année prochaine. Une arrivée massive d’étrangers est en effet prévue dans le plan d’immigration 2022, présenté jeudi 28 octobre par le gouvernement du Canada. Cette perspective a été retenue pour combler la demande de la main d’œuvre exprimée par de différents secteurs.

La crise sanitaire liée au coronavirus n’a pas été sans conséquence sur l’économie au Québec. Plusieurs secteurs ont été frappés de plein fouet pas forcément d’une quelconque crise financière mais surtout de manque de travailleurs.

Les entreprises ont toujours puisé dans la main d’œuvre étrangère pour fonctionner. La pandémie qui a induit la fermeture des frontières a fait que le nombre d’étrangers qui ont débarqué dans la province a été réduit en 2020 et en 2021.

Conséquence : plusieurs entreprises se sont retrouvées en manque de travailleurs. Pour combler ce déficit, le gouvernement du Québec a décidé de faire venir un nombre record d’étrangers l’année prochaine.

Combler le manque de main d’œuvre

Ainsi, selon le plan d’immigration présenté jeudi par le premier ministre, François Legault, entre 49 500 et 52 500 immigrants permanents seront admis au Québec. Le plan cité par des sources médiatiques locales a prévu en outre «  le rééquilibrage de 18 000 personnes immigrantes qui n’ont pas pu être admises en 2020 ».

En tout près de 70 000 étrangers sont attendus dans le Québec l’année prochaine. « Ce scénario permettra d’atténuer certaines répercussions socioéconomiques engendrées par la pandémie et de doter le gouvernement du Québec des leviers d’action nécessaires pour contribuer à répondre aux besoins du Québec en matière de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs-clés de l’économie. », a commenté le ministre de l’Immigration.

Une chance inouïe pour émigrer au Canada

De leur côté, les patrons d’entreprises ont poussé un grand soulagement suite à cette décision. « À plusieurs reprises, le gouvernement avait émis des signaux ambigus à l’égard de l’immigration, mais aujourd’hui il confirme enfin que l’immigration est bel et bien une solution incontournable pour combler la pénurie de main-d’œuvre », indique Karl Blackburn, le président du Conseil du patronat du Québec (CPQ), cité également par des médias locaux.

Il va sans dire en outre que cette nouvelle ne pourra que réjouir des milliers d’étrangers qui peuvent ainsi décrocher un poste de travail au Canada. Les Algériens qui sont également concernés sauteront certainement sur cette occasion inouïe qui leur ouvre les grandes portes de l’émigration au Canada.

Article précédentCanada : deux Algériens candidats aux élections municipales au Québec
Article suivantAlgérie : un rapport parlementaire plaide pour la réouverture des frontières

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici