Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, préside aujourd’hui une réunion du conseil des ministres. Beaucoup de dossiers sont attendus, en outre, cette réunion portera sur le projet d’enseignement de la langue arabe en France.

D’après le communiqué rendu public samedi, il s’agira de « l’adoption de l’accord relatif à l’enseignement de la langue arabe dans les écoles primaires en France, en sus d’un projet de loi relatif aux relations de travail ».

Ce dossier sera mis sur la table au conseil des ministres après moins d’un mois de la mise en place d’un cadre juridique pour la coopération entre l’Algérie et la France concernant ce projet.

En effet, un décret exécutif n° 22-98 portant création, missions, organisation et fonctionnement du service chargé de l’enseignement de la langue arabe en France a été publié au Journal officiel n°18 en date du 11 Chaâbane 1443 correspondant au 14 mars 2022.

Enseignement du français conformément à l’accord

Auparavant, il a été annoncé la création d’un service qui a pour mission d’assurer la mise en œuvre de l’enseignement de la langue arabe à l’école élémentaire en France. En tant que langue vivante dans le cadre des enseignements internationaux des langues étrangères (EILE), ce service veillera à l’enseignement de la langue arabe conformément à l’accord y afférent.

Par ailleurs, les emplois et les effectifs nécessaires au fonctionnement du service ainsi que les conditions et les modalités de recrutement et de rémunération du personnel, sont fixés par arrêté interministériel des ministres chargés des affaires étrangères, des finances, de l’éducation nationale et de l’autorité chargée de la fonction publique.

Toutefois, d’autres dossiers « chauds » sont toujours en attente de nouveauté. A l’instar de ceux liés aux marchés de l’automobile et aux transports aérien et maritime. Seront-ils à l’ordre du jour ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici