Certains lecteurs souhaitent réagir à l’actualité, apporter un commentaire, livrer leurs réflexions, partager leur témoignage…, ou tout simplement exprimer ce qu’ils éprouvent comme sentiment. Abd-El-Kader Meftah-Saoues, un franco-algérien de Maine-et-Loire, se confie sur sa relation avec la France et adresse un message fort !
Abd-El-Kader s’est exprimé sur le journal Ouest France : « Qui suis-je ? Abd-El-Kader, francilien de naissance, Algérien d’origine, j’ai trouvé l’amour de ma vie à Angers. Très loin des montagnes de l’Atlas, accueilli à bras ouverts, j’ai su reconnaître ma famille, mon pays. », s’est-il confié dans son message envoyé tôt ce matin.
S’adressant aussi à ses coreligionnaires, l’Algérien de Maine-et-Loire n’a pas emprunté trente six mille chemins pour leur faire savoir ce qu’il ressent comme joie d’y vivre. « Se marier en l’église Saint-Pierre d’Érigné ; aimer l’Anjou-villages et les rillauds (un peu trop), baptiser notre fils… Ce n’est pas un choix, ce n’est pas une revendication. C’est tout simplement vivre en cette terre qui m’est si chère. Je laisse mes coreligionnaires qui me taxent d’infidèle. », a-t-il dit.

Abd-El-Kader : franco-algérien bien intégré en france…

Enfin, pour les autres natifs « excités », Abd-El-Kader, leur a aussi dit ce qu’il voulait, sans hésiter de faire part de son intégration : » Je laisse les natifs excités qui me voient trop halé sur leur camaïeu. Je ne vois que les bords de Maine, les coteaux, la famille rochefortaise qui est aujourd’hui la mienne. « , a-t-il tenu de préciser. Et de conclure : »Aimer l’Anjou, aimer son pays, c’est une évidence. ». Un message fort à la veille des élections présidentielles françaises dont le premier tout est prévu pour ce dimanche 10 avril.
L’intégration est le fait qu’un individu se sente intégré au sein d’une société. Cette dernière a été très difficile pour les Algériens qui sont venus habiter en France après la guerre. Malheureusement, l’intégration algérienne en France est toujours une question d’actualité car les algériens sont souvent victime de discrimination et la rancœur française se fait souvent ressentir.

… Un enjeu de la présidentielle !

En effet, plusieurs sondages révèlent que l’Algérie souffre d’une mauvaise image auprès des français. Cette mauvaise image a un impact sur la vie des immigrés algériens en France et remet en cause leur intégration, mais aussi de celles de leurs enfants qui y vivent.
Cette discrimination se fait ressentir dans de nombreux secteurs et en particulier dans le secteur scolaire et le monde du travail. Ces difficultés rencontrées sont souvent liées à des raisons historiques, sociologiques et politiques, notamment à la colonisation.
La reconnaissance des conséquences de la colonisation pourrait-elle faire progresser l’intégration des immigrés algériens et de leurs enfants ? C’est l’enjeu de la présidentielle de 2022.

1 COMMENTAIRE

  1. l’auteur ou l’auteure ignore les preceptes des religions, sinon il ne se serait jamais hazardé à écrire cet article ou reprendre les dires de quiconque. l’etre humain nait libre et automatiquement soumis à la loi de Dieu. tout dépend de l’orientation de ses tuteurs et ils en seront responsables. mais s’il se converti de son propre chef, alors là, il est entièrement responsable de ses actes et, seul son Créateur qui le jugera et personne d’autre. les textes existent et ils sont clairs. quant au vivre dans un pays quelconque il appartient à la personne de respecter les principes de sa nouvelle société et d’éviter tout acte qui pourrait heurter sa sensibilité. c’est très important. exemple: un musulman n’a aucun droit de pratiquer sa religion en publique et de cet fait il observe toute l’intimité. il est préférable d’etre discret non pas par peur, mais par respect de l’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici