On entend souvent parler de visa de long séjour « visiteur » accordé par la France pour les étrangers, dont les Algériens. Mais ils doivent être bien nombreux ceux qui ignoreraient les démarches à suivre pour l’obtenir. De quoi s’agit-il en fait ?

Les Algériens à l’instar des citoyens des autres pays peuvent prétendre à un visa long séjour portant la mention « visiteur ». Le titulaire de ce type de visa – valable une année – peut circuler librement non seulement en France, mais aussi dans l’ensemble de l’espace Schengen pendant une période de plus de 3 mois.

Les postulants à ce type de visa sont par ailleurs nombreux à avoir des « refus » pour leurs demandes, sans toutefois savoir les raisons de cette fin de non recevoir. Pour l’obtenir, en fait, le demandeur doit justifier sa possession des moyens financiers pour se prendre en charge pendant son séjour sans à avoir à travailler en France.

Les pièces justificatives à fournir

Il est appelé ainsi à fournir un bulletin de salaire et/ou une attestation de travail récents, pension de retraite, bilans d’activité pour les chefs d’entreprise. Le demandeur peut également produire une attestation assurant sa prise en charge par un de ses proches en France (facultatif). La présentation d’un dossier complet n’entraîne pas nécessairement la délivrance du visa. En outre, des documents supplémentaires pourraient être demandés.

En somme, le détenteur d’un visa long séjour « visiteur » n’est pas autorisé à travailler ou étudier en France durant son séjour, et doit le prouver avec des pièces justificatives qu’il fournira dans son dossier de demande qu’il déposera auprès du prestataire du Consulat de France en Algérie.

Le demandeur est appelé par ailleurs à payer une taxe  auprès de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Les postulants doivent savoir que cette taxe ne garantit en rien que la demande soit acceptée. D’ailleurs le montant qui sera versée n’est pas remboursable au cas refus de visa.

Notons par ailleurs que le titulaire d’un visa long séjour visiteur doit impérativement se faire délivré par la préfecture en France une carte de séjour temporaire « visiteur ». Elle est valable 1 an maximum et renouvelable.