L’ambassadeur du Canada en Algérie a révélé jeudi 7 avril 2022 le nombre de ressortissant algériens établis dans son pays. Reçu par le ministre de la transition énergétique et des énergies renouvelables, le diplomate canadien a indiqué en effet à l’occasion qu’environ 100 000 algériens vivent actuellement dans ce pays.

Le Canada constitue depuis quelques années, la destination privilégiée pour les algériens  après la France. Ils sont en effet des centaines à avoir pris la route vers ce pays surtout au début des années 2000. Trouvant leurs comptes, ces derniers ont finit par s’y installé et fonder des foyers. D’autres les ont suivi ensuite.

En fait, les premiers algériens sont arrivés au Canada au début des années 1960. Ils étaient cependant en nombre pratiquement insignifiant. Ce n’est que durant les années 1990 et 2000 que l’émigration des algériens vers le Canada a connu une réelle effervescence.

Immigration des Algériens au Canada: ce que révèle une étude

Dans les années 1990, le Canada a constitué, à vrai dire, une terre d’asile pour les algériens qui ont fuit le pays, à cause de la situation politique. Selon une étude citée par le journal El Watan le 19 janvier 2018, près de 3000 algériens ont obtenu le statut de réfugié entre 1990 et 2000.

«L’arrivée des Algériens au Canada a commencé en 1965 par une dizaine pour atteindre la centaine de milliers en 2015. Entre 2011 et 2016, le Canada a accueilli une moyenne de 3479 immigrants algériens par an, contre une moyenne de 4420 par an entre 2007 et 2011.», a révélé cette étude réalisée par un étudiant en doctorat en sociologie à l’université du Québec à Montréal, répondant au nom de Yasser Boulmezaoud, en collaboration avec la Fondation Club Avenir, selon toujours el Watan.

Se basant sur derniers chiffres de l’époque de Statistiques Canada, les ministères de l’immigration canadien et québécois ainsi que l’ambassade et le consulat d’Algérie, l’étude a indiqué qu’ en 2016 ils étaient 104 400 algériens qui était établis au Canada. 90% de ces algériens  étaient installés au Québec. 80% à Montréal. Près de 6% de ces ressortissants algériens vivaient en Ontario et un peu plus de 2 % en Alberta.

Le nombre d’algériens établis au Canada en recul ?

« 65% des Algériens de plus de 25 ans à Montréal, détiennent un diplôme universitaire.  Seulement 23% des plus de 15 ans n’ont aucun diplôme contre une moyenne Montréalaise de 41% pour la même tranche d’âge », a expliqué le réalisateur de la dite étude, Yasser Boulmezaoud.

Il y a lieu de signaler que l’émigration vers le Canada qui a connu un boom au début des années 2000 enregistre une stagnation ces quelques dernières années. Ce qui pourra d’ailleurs expliquer le chiffre annoncé par l’ambassadeur du Canada en Algérie jeudi 7 avril 2022. Un chiffre qui reste un loin de celui avancé par la dite étude qui s’est pourtant basée sur des statistiques officielles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici