samedi, octobre 16, 2021

Islam en France : Eric Zemmour évoque Ferhat Mehenni

Articles Similaires

Le polémiste Eric Zemmour, qui fait de l’islam en France son cheval de bataille favori, a évoqué une citation pertinente du poète et homme politique kabyle, Ferhat Mehenni, dit Ferhat Imazighen Imula.

Invité samedi 11 septembre sur le plateau d’« On est en direct », sur France 2, à l’occasion de la sortie de son livre « La France n’a pas dit son dernier mot »,  Eric Zemmour a, comme à l’accoutumé,  martelé ses thèmes de prédilection : l’immigration, l’identité et notamment « le péril islamique ».

Irrité par les « gémissements » habituels : « ne confondez pas islam et islamisme », « Surtout pas d’amalgame », le polémiste implore les Français à reconnaître que « l’islam c’est l’islamisme au repos et l’islamisme, c’est l’islam en mouvement. C’est une seule et même affaire », comme l’écrit très justement Ferhat Mehenni, président du gouvernement provisoire kabyle, en exil à Paris.

Ainsi, il n’y a pas de différence entre musulmans modérés et musulmans extrémistes, selon Eric Zemmour. L’interprétation qu’il en fait est-elle extrapolée ? Alors que plusieurs islamologues refusent de distinguer entre ces deux notions, les plus critiques soutiennent que l’islamisme est intimement lié au fondamentalisme. « La frontière est très perméable entre le musulman pieux, l’islamiste militant et le terroriste islamique. Ils se nourrissent du même livre », soutient l’essayiste et écrivain palestinien Waleed Al-Husseini.

Pour le journaliste et essayiste français Thomas Deltombe, le flou entourant le mot « islamisme » « est devenu une arme idéologique ». Selon lui, « l’absence de définition a pour effet de jeter la suspicion sur toutes celles et ceux qui ont de près ou de loin un rapport avec l’islam ».

Eric Zemmour cite souvent Ferhat Mehenni

Le polémiste, pressenti pour être candidat à l’élection présidentielle, a souvent cité le leader indépendantiste kabyle, dans son ex-émission « Face à l’info », diffusée sur CNews. Les deux hommes auraient des accointances. Eric Zemmour jouerait la carte de l’antagonisme entre Berbères et Arabes dans le cadre de sa tournée au parfum de compagne.

Né le 31 août 1958 à Montreuil, dans une famille juive algérienne, il se dit « fier de ses origines berbères ». D’ailleurs, en début septembre, le polémiste a recadré Jean-Luc Mélenchon lorsque ce dernier a cité son nom dans une démonstration sur la créolisation. Le leader de « La France insoumise » avait en effet commis une erreur en affirmant que « Zemmour signifie olive, zeitoun en arabe ». Ce à quoi le polémiste a rétorqué, trois jours plus tard : « Zemmour signifie olivier en berbère et non pas olive. (…) Je peux vous dire que pour les berbères, ce n’est pas la même chose (…). D’ailleurs, moi-même je suis berbère », a-t-il declaré.

Plus d'articles

4 Commentaires

  1. il est utile de rappeler que eric zemmour est un séphrade d’algérie issu d’une famille du grand banditisme ( ses oncles ) alors que son père en quittant l’algérie vers la france, s’est trouvé un emploi chauffeur d’ambulance. il faut le dire il n’avait rien à voir avec ses frères (le père). quant à ses polémiques il ne faut pas lui donner de l’importance, il fait tout pour sa croute. et si vous avez remarqué ces derniers temps il semble travailler pour un candidat potentiel, mais pas pour sa candidature. je penses que vous avez compris. de toutes manières si ses semblables n’ont pas réussi dans le passé, ce n’est lui qui va réussir. il y a beaucoup à dire, mais restons en là !

    • il travaille sûrement pour lui ( je veux dire l’autre qui a manqué sa marche ) mais l’avenir proche nous le dira il sera récompensait …c certain !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dernier article