Le compte twitter officiel du ministère algérien de la justice a fait l’objet d’une opération de piratage électronique vendredi. Selon une information donnée par l’entreprise publique de la télévision algérienne (EPTV). Les tweets publiés par les hackers, qi seraient probablement, marocains, évoquaient le conflit entre la Russie et l’Ukraine.

Quelques instants après le piratage, le compte officiel a été récupéré et l’ensemble des publications mensongères, attribuées à tort au ministère de la justice algérien, on été supprimées. Un bref communiqué du ministère de la justice a affirmé que l’attaque a été vite contenue et décline toute responsabilité des contenus publiés.

Le communiqué de la télévision publique précise par ailleurs, que les auteurs de cette attaque cybercriminelle visant une institution officielle de l’Etat feront objet de poursuites judiciaires. Une plainte sera déposée à leur encontre, affirme le communiqué.

« Toutes les publications qui son attribuées à l’Algérie et qui nuisent à sa réputation internationale, n’ont rien à voir avec le site officiel de ministère », a précisé la même source.

Enquête préliminaire ouverte

Le parquet de la République près le tribunal de Bir Mourad Rais a ordonné l’ouverture d’une enquête préliminaire sur l’incident de piratage, a indiqué, samedi, la cour d’Alger dans un communiqué. La mission d’investigation a été confiée « aux services de la police judiciaire spécialisés dans la lutte contre la cybercriminalité ».

« Suite au piratage du compte Twitter du ministère de la Justice, vendredi 11 mars 2022 et en application des dispositions de l’article 11 du code de procédure pénale, le Parquet général de la cour d’Alger tient à informer l’opinion publique que le parquet de la République près le tribunal de Bir Mourad Rais a ordonné l’ouverture d’une enquête préliminaire pour investiguer sur cet incident », précise le communiqué.

« L’opinion publique sera informée des résultats des investigations en temps voulu », a conclu le Parquet général.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici