Sale temps pour Naima Salhi, l’ex députée de la wilaya de Boumerdès qui a fini par être rattrapée par la justice suite à ses déclarations controversées contre la Kabylie. La présidente du parti de l’équité et de le proclamation doit se présenter régulièrement devant le juge suite à sa mise sous contrôle judiciaire dans deux affaires.

Naima Salhi a été placée en liberté provisoire, une première fois début février pour  » propos diffamatoires et dénonciation calomnieuse » à l’encontre d’un cadre au ministère de l’intérieur. Quelques jours plus tard, elle a été condamnée à la même mesure dans une autre affaire.

Celle-ci concerne la plainte déposée contre elle par deux avocats du barreau de Tizi Ouzou pour propos «racistes» et «haineux» à l’égard de la Kabylie. Les deux avocats à savoir  Abdelkader Houali et Sofiane Dekkal, ainsi que l’activiste politique Salim Chaït ont déposé cette plainte il y a plus de deux ans.

Cette affaire a finit donc par être enrôlée et ce après l’expiration du mandat de parlementaire de l’accusée et la levée donc de son immunité. Naima Salhi a été ainsi auditionnée dans le cadre de ce dossier le 15 février dernier par la doyenne des juges d’instruction de la première chambre près le tribunal de Chéraga, à Alger

Contrôle judiciaire dans deux affaires

L’ancienne députée a nié les faits retenus contre elle. Selon des membres de sa défense, cités par le journal El Watan du 16 février, elle a affirmé que ses déclarations «visaient principalement les éléments du MAK, considéré par les autorités comme étant une organisation terroriste».

Elle avait soutenu qu’elle était elle-même «issue d’une famille dont certains des membres sont mariés à des personnes originaires de cette région». Cela n’a cependant pas trop convaincu le juge qui a ainsi placé la mise en cause sous contrôle judiciaire pour «diffamation» et «atteinte à l’unité nationale».

Naima Salhi doit cependant s’estimée heureuse car le procureur de la République avait requis la mise sous mandat de dépôt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici