3.1 C
Paris
samedi, novembre 27, 2021

Immigration en France : Eric Ciotti veut instaurer des mesures draconiennes

Le candidat à l’investiture du parti Les Républicains, Eric Ciotti veut durcir le ton contre l’émigration en France. Il compte ainsi supprimer le regroupement familial et instaurer un système de quotas. C’est ce qu’il a affirmé mercredi 10 novembre dans un entretien accordé au journal le point.  

Eric Ciotti, potentiel candidat aux élections présidentielles françaises prévues le mois d’avril prochain, ne compte pas aller de main morte pour contrer le flux migratoire. Il envisage en effet de serrer la vis davantage. Dans un entretien accordé au journal le Point paru mercredi 10 novembre, Eric Ciotti qui ne cache pas son admiration pour Eric Zemmour, a affirmé qu’il va s’il est élu instaurer  « un permis à points pour les migrants en imposant des quotas migratoires par métiers et par origines ».

Dans son programme, a-t-il également confié, il envisage de supprimer le regroupement familial « sauf cas humanitaires ». Plus encore, dans sa bataille sans merci qu’il compte mener contre l’immigration, Eric Ciotti envisage de prendre une série de mesures qui s’annoncent pour le moins draconiennes à l’encontre des étrangers. « Pas de prestations sociales avant six ans de présence sur le territoire ; suppression de l’aide médicale d’Etat, sauf pour les urgences, parce que nous n’avons pas à financer le tourisme médical ; priorité nationale pour les logements sociaux, occupés à 34 % par des étrangers ou des personnes nées à l’étranger ; et priorité dans les emplois comme cela existe à Monaco et en Suisse, qui ne sont pas connus pour leurs régimes autoritaires ! », a-t-il énuméré.

« Guantanamo à la française »

Dans le registre de la lutte contre l’islamisme et le terrorisme, Le député LR des Alpes-Maritimes plaide pour l’instauration de ce qu’il appelle le « Guantanamo à la française ». Il explique : « Depuis 2018 et d’ici à 2022, 2 540 détenus condamnés pour terrorisme islamiste ou radicalisés en prison ayant purgé leur peine sont sortis ou vont sortir de prison. Pour la plus grande partie d’entre eux, nous devons aller plus loin que ce que prévoit la législation avec des bracelets géolocalisés. »

« Des mesures d’exception avec un centre de rétention dédié » s’imposent, estime-t-il, pour enfermer « les cas extrêmement graves ». Pour lui  « le combat contre l’islamisme ne peut supporter la naïveté. Il faut des lois spécialement adaptées au terrorisme, comme le Patriot Act aux Etats-Unis ».

Dernières nouvelles
Related news

1 COMMENTAIRE

  1. M. Ciotti, quand on est une canard boiteux des fins fonds italiens et qu’on vit dans le pays adoptif, on ne dit pas aux autres qu’ils ne sont pas chez eux. bien sur qu’ils le sont, comme vous !!! je vous donnerais raison si vous invoqueriez les retombés de la colonisation, mais seulement ça. si votre papa vous écoutait il se retournerait dans sa tombe. cherchez un autre argument, il vaut mieux. au faits, parlez vous l’italien ou vous avez « tout abandonné ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici