3.1 C
Paris
samedi, novembre 27, 2021

La France exprime son respect pour l’Algérie (Ministre)

Le ministre français des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s’est exprimé ce mardi 12 octobre, sur les récentes tensions entre la France et l’Algérie. Le chef de la diplomatie française a réitéré le »respect fondamental de la souveraineté algérienne ».

Dans un discours qu’il a tenu devant l’Assemblée nationale, Le Drian a déclaré « c’est aux Algériens et à eux seuls de décider de leurs destins et de définir les contours de leurs choix et de leur débat politique ». Le chef de la diplomatie française a ainsi, exprimé le « respect fondamental de la souveraineté algérienne».

S’exprimant sur les dernières déclarations d’Emmanuel Macron, le ministre français a tenté de rectifier le tir. « Récemment le Président de la République a rappelé son profond respect pour le peuple algérien », a-t-il expliqué.

Une réponse à Tebboune

Cette nouvelle mise au point de la partie française intervient au lendemain d’une sortie médiatique du président algérien, Abdelmadjid Tebboune lors de laquelle, il avait appelé « au respect total de l’État algérien » par Paris.

Le chef de l’Etat algérien avait notamment, conditionné le retour de l’ambassadeur d’Algérie à Paris par « le respect total de l’Etat algérien ». Appelant la France à « oublier que l’Algérie était une colonie ».

« Les relations avec la France relèvent de la responsabilité du peuple et de l’Histoire », a-t-il déclaré en substance.

Pour rappel, des propos d’Emmanuel Macron tenus lors d’une rencontre avec des « descendants de protagonistes de la guerre d’Algérie » ont suscité une vague de colère en Algérie. Le président français qui avait associé le processus de la création de l’Algérie en tant qu’État et nation au colonialisme français. Le chef de l’Etat français était  allé jusqu’à s’interroger sur l’existence d’une «nation algérienne avant la colonisation française».

Dernières nouvelles
Related news

2 Commentaires

  1. le respect on l’exprime pas avec des simples mots, ca doit etre appliqué et ce n’est pas le cas de la france envers l’algerie

  2. Monsieur le Ministre français, l’Algérie ne vous demande pas de clamer que c’est aux algériens de décider de leur sort, puisque c’est le cas depuis le 19 Mars 1962, mais de respecter cette nation souveraine, terre des braves de la grande révolution du 1er Novembre, lesquels l’ont libéré et que nous glorifions, et que nous allons bientot célébrer l’anniverssaire.
    – Gloire aux Martys de l’Algérie
    – Que vive le peuple algérien dans la paix et la prospérité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici