Le Musée de l’Histoire de France et de l’Algérie sera bel et bien installé à Montpelier en France. Le projet qui a été abandonné officiellement en 2014 vient d’être relancé dans le cadre des recommandations de l’historien Benjamin Stora remises au présidents français, Emmanuel Macron. Selon le maire de la ville, cet édifice verra le jour en 2025. 

Le projet du Musée de l’Histoire de France et de l’Algérie a été initié en fait en 2003 par l’ancien maire de Montpellier Georges Frêche. Ce dernier voulait créer ce musée dans cette ville pour avoir accueillie 42 000 Pieds-Noirs en 1962.

Le chantier a été lancé en 2010. Le délai de sa réalisation était de 18 mois. Les travaux n’ont cependant jamais atteint leur vitesse de croisière et ont fini  par être complétement  suspendus par les autorités locales.

En 2014, l’assemblée dirigeante de Montpellier a pris la décision de renoncer définitivement à ce projet. Cette décision avait soulevé un tôlée à l’époque. Des personnalités politiques l’ont en effet dénoncée et sévèrement critiquée. Une pétition a été même initiée pour tenter de faire revenir les autorités sur cette décision. En vain, puisque ces dernières ont fait la sourde oreille et ont maintenu la mesure.

Le musée verra le jour en 2025

Ce projet n’a décidemment pas été enterré pour de bon, puisqu’il vient d’être officiellement relancé. Il renait en effet de ses cendres et ce grâce notamment à l’historien Benjamin Stora. Chargé de mener la commission « Mémoires et vérité » initiée le président français Emmanuel Macron le mois de mai 2021, ce dernier a préconisé dans son rapport remis au chef de l’Etat janvier dernier, la création de ce musée.

Un feu vert a été ainsi accordé pur ce projet dont le chantier devrait être relancé incessamment. En tous cas, le maire de Montpelier, cité par le site Actu.fr, a affirmé que ce musée verra le jour en 2025.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici