L’ancien ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, vient de publier un livre sur les relations algéro-françaises. Dans son ouvrage, le diplomate décrypte 60 ans de relations entre les deux pays. Sa sortie en France est prévue à la veille de l’élection présidentielle.

A propos de ce livre, intitulé « L’énigme algérienne : chroniques d’une ambassade à Alger » (Editions Broché), l’éditeur indique que « Xavier Driencourt donne une analyse passionnante de l’Algérie, pays si proche de nous et pourtant si énigmatique ». Dans ses chroniques, l’auteur dévoile la complexité de l’Algérie et ce que les Algériens eux-mêmes appellent « le système ».

Xavier Driencourt est le diplomate français qui aura passé le plus de temps en poste en Algérie. Il était ambassadeur de France à Alger à deux reprises (2008-2012 et 2017-2020). Il décrypte dans son ouvrage les relations algéro-françaises marquées par l’Histoire, la colonisation, le travail mémoriel, les événements de 1962 et l’immigration.

Relations très sensibles

L’ancien ambassadeur est un fin connaisseur de la réalité des relations franco-algériennes dans son volet politique et du point de vue diplomatique. Pour lui, les relations algéro-françaises, marquées par des événements douloureux et des liens forts, sont très sensibles et qu’elles doivent être traiter avec une extrême prudence.

Pour lui, les relations algéro-françaises ne doivent pas se limiter aux échanges commerciaux et économiques ou aux liens entre les gouvernements officiels. « Il faut dépasser ces références et ne pas négliger les considérations humaines et aussi la mission de la société civile dans le processus de renforcement des relations qui pourrait emprunter des voies autres que politiques », avait-il déclaré par le passé.

Un autre travail mémorial

Dans « L’énigme algérienne », le diplomate s’intéresse aux nombreux liens culturels, économiques, familiaux entre les deux rives de la Méditerranée. Il s’interroge sur la relation ambiguë que les élus français entretiennent avec ce pays qui, plus d’un demi-siècle après son indépendance, semble encore faire partie de la politique intérieure française.

À l’aube du 60e anniversaire des accords d’Évian, et à la veille des élections présidentielles françaises, et alors qu’à la suite du rapport de Benjamin Stora, les autorités françaises souhaitent accompagner cet événement. Cet ouvrage constitue le tableau le plus complet pour qui veut comprendre l’Algérie contemporaine, les défis qu’elle pose à la France et l’énigme politique qu’elle représente pour les deux peuples.

« Nous devons accomplir une tâche importante et de grands projets pour combler les innombrables lacunes », avait-t-il déclaré lorsqu’il était en poste à Alger. Cet ouvrage sera dans les librairies françaises dès le 16 mars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici